L'équipement

Qu'est le contrat d'entretien de mon installation ?

Le contrat d'entretien comprend généralement cette visite annuelle ainsi que des services complémentaires pour plus de tranquillité d'esprit quant à l'entretien de votre chaudière.

Il s'agit d'un contrat conclu avec un professionnel comprenant généralement la visite annuelle ainsi qu'un certain nombre de dépannages.
Il existe différentes formules de contrat afin de s'adapter aux besoins de chacun, à votre style de vie et votre installation.
Avant de vous engager, vérifiez les termes de votre contrat et les services qu'il inclut ou non et notamment :

  • La prise en charge des frais de déplacement et de main d'oeuvre
  • La prise en charge du remplacement des pièces défectueuses
  • Les délais d'intervention en semaine et le weekend.

Le contrat d'entretien vous apporte une tranquillité d'esprit puisque le plus souvent c'est l'entreprise avec qui vous avez contracté qui vous appellera pour fixer la visite annuelle.

Qu'est la visite annuelle de sécurité ?

Elle est rendue obligatoire depuis 1977. Elle doit être effectuée par un professionnel. Ce dernier assure conseil, expertise technique et respect de la règlementation. La visite doit au moins comprendre :

  • le nettoyage de la chaudière, du conduit de cheminée et du brûleur,
  • le réglage de l'installation et du brûleur,
  • le contrôle de la combustion,
  • la vérification de l'installation et de sa sécurité.

C'est à vous de prendre contact tous les ans avec un professionnel pour faire réaliser cette visite de vérification de vos installations.


Si une panne survient en cours d'année le déplacement d'un technicien et les réparations seront à votre charge.

Qu'est ce que le diagnostic gaz ? Est-il obligatoire ?

Depuis le 1er novembre 2007, un diagnostic gaz doit être fourni pour toute vente d'un bien immobilier équipé d'une installation au gaz naturel de plus de 15 ans. Ce diagnostic s'ajoute à ceux déjà obligatoires (plomb, amiante, performance énergétique...). Il a été rendu obligatoire par le décret n°2006-1147 du 14 septembre 2006 concernant l'état de l'installation intérieure de gaz de certains bâtiments. Il s'agit d'évaluer les risques potentiels pour la santé et la sécurité des occupants.

Sont vérifiés au cours du diagnostic :

  • Les équipements au gaz naturel : chaudière, radiateur...
  • Les tuyauteries et accessoires de raccordement,
  • Les appareils produisant l'eau chaude sanitaire,
  • Les systèmes de ventilation et d'aération.

Le diagnostiqueur établit le bilan de l'installation au gaz naturel.
Le bien est alors classé selon trois catégories : absence de danger, risque majeur, danger immédiat grave.

Dans ce dernier cas, le diagnostiqueur prévient le gestionnaire du réseau de distribution qui peut suspendre ses livraisons de gaz.

Lors de la vente d'un bien, le diagnostic gaz remis à l'acheteur doit dater de moins de trois ans.
En l'absence de diagnostic le vendeur ne pourra être exonéré de la garantie pour vice caché. Il pourra également être, si l'installation le requière, condamné à payer les travaux de mise en conformité. Dans tous les cas la vente conserve sa validité.

Seul un professionnel, dont les compétences sont définies par les articles L.271-4 à L.271-6 du code de la construction et de l'habitation et de l'arrêté du 6 avril 2007, peut effectuer ce diagnostic.

Toute habitation équipée d'une installation au gaz de plus de 15 ans. Si celle-ci se trouve en copropriété, seules les parties privatives sont concernées.

A quoi sert un certificat de conformité ?

Un certificat de conformité, c'est l'assurance que votre installation de gaz naturel est conforme aux normes en vigueur et qu'elle peut être utilisée en toute sécuritéLe certificat de conformité est délivré en fin de chantier par l'installateur au propriétaire du logement. Ce document atteste que les travaux ont été réalisés conformément à la réglementation en vigueur. Il engage ainsi la responsabilité de l'installateur.

Ce certificat diffère en fonction de la nature des travaux effectués :

  • Pour une première installation au gaz naturel ou une modification de l'installation existante, le certificat de conformité est de type "Modèle 2" 
  • Pour le remplacement d'une chaudière fonctionnant déjà au gaz naturel, le certificat est de type "Modèle 4".

Conservez ce document précieusement !

Votre certificat de conformité doit être validé par un organisme indépendant, agréé par les pouvoirs publics. Sa validation permet de contrôler la mise en place d'installations de gaz de naturel neuves ou modifiées.


Cet organisme peut être amené à vérifier votre installation. Cette visite devient obligatoire si votre installateur n'a pas l'appellation Professionnel Gaz Naturel (PGN). Elle n'est pas systématique si votre installateur dispose de cette appellation.

Ce document vous sera réclamé par votre gestionnaire de réseau de distribution lors de la mise en service ou remise en service de votre installation de gaz.

Ma chaudière a des problèmes : que dois-je faire ?

Votre chaudière ne s'allume pas?

Assurez-vous que :

  • Le robinet d'arrivée du gaz naturel et celui de la chaudière sont bien ouverts,
  • L'alimentation électrique de la chaudière fonctionne,
  • La pression d'eau dans le circuit de chauffage est suffisante,
  • Puis, essayez de rallumer votre chaudière.

Votre chaudière ne fonctionne pas comme d'habitude?

  • Vérifiez qu'elle soit bien réglée sur la position « hiver ».
  • Vérifiez la température du thermostat. Si elle est insuffisante, vous pouvez l'augmenter.
  • Si la température vous semble toujours insuffisante malgré ces vérifications, contactez un professionnel.

Dans tous les cas et au moindre doute n'hésitez pas à contacter sans délai un spécialiste du chauffage au gaz après avoir vérifier que l'arrivée de gaz était bien coupée pour éviter toute fuite.