8 août 2021

Prix du gaz en Juillet 2021 : les prix s’ancrent au dessus de 35 €/MWh

Le mois de Juin avait connu un hausse constante des prix du gaz qui étaient passés de 25 €/MWh à 35 €/MWh. Nous avions identifié le mois dernier des raisons d'espérer pour le mois de juillet une accalmie à cette hausse des prix. Et c'est à peu près ce qui s'est passé. Mais regardons cela de plus près.

Les prix du gaz (spot) en juillet 2021

En Juillet, les prix spots ont commencé par perdre quelques euros du MWh en passant brièvement en dessous des 33€/MWh en raison de la fin des maintenances qui impactaient les gazoducs Norvégiens et d'une augmentation substantielle du gaz transitant par le gazoduc sous-marin North-Stream 1. Cette baisse de prix est à nuancer par une importante volatilité des prix qui ont atteint 37€ du MWh avant de stabiliser dans une légère tendance baissière les deux semaines suivantes. Un certain optimisme plane sur l'approvisionnement avec l'entrée en phase de test de North-Stream 2, quant à la demande elle est modérée par la baisse du prix du CO2 favorisant l'utilisation du charbon au détriment du gaz naturel.

La fin de semaine est marquée par une reprise de la hausse des prix, dépassant les 40 €/MWh en fin de semaine. Cette hausse peut être imputée à la forte augmentation du JKM (prix du gaz dans la zone Asie) ainsi qu'à la hausse des prix de la tonne de CO2.

Les prix du gaz futurs

Concernant les produits trimestriels, on constate que les deux trimestres comprenant la période hivernale (Q4 2021 et Q1 2022) suivent la tendance du prix spot. Le Q2 2022 est largement décroché et pour cause... Il s'agit d'un produit couvrant la première période estivale de l'année.

CAL 22 et CAL 23

Le CAL 22 est largement impacté par les pressions liées au stockage du gaz naturel que nous connaissons actuellement. Le faible niveau de stockage d'aujourd'hui fait anticiper des tensions sur l'approvisionnement pour l'hiver 2022.

En revanche le CAL 23 bénéficie directement de l'ouverture prochaine de North-Stream 2 qui permettra à l'Allemagne de sortir du charbon pour sa production d'électricité.

Le prix du Brent

L'histoire du prix du Brent en Juillet 2021 est corrélée à celle de l'OPEP dont les membres se sont réunis à plusieurs reprise afin de décider si il fallait ou non augmenter la production afin d'accompagner la reprise économique mondiale. Dans un premier temps les prix ont baissé en raison d'absence d'accord laissant planer la menace de voir certains pays augmenter leur production de façon unilatérale. Un accord sur une augmentation de la production a finalement été trouvé le dimanche de la semaine 28, impactant fortement les prix du pétrole en début de semaine 29. Mais cette chute n'a été que très brève car encouragés par un rapport Américain sur la reprise de la demande de pétrole a permis au prix de retrouver leurs niveaux de la semaine précédente tout en entamant une phase haussière les faisant se rapprocher des 77$ du baril pour livraison en Septembre.

Le taux de change Euro/Dollar

L'euro tente de résister au dollars mais perd un peu de terrain sur les 3 premières semaines du mois en dépit d'une inflation plus importante que prévue aux Etats-Unis. La Banque Centrale Européenne est déterminée à maintenir une politique monétaire souple.

La température

Les températures du mois de Juillet ont oscillées autour des normales de saison (24,2 °C).

CO2 et Charbon

Le prix du la tonne de CO2 connait une tendance baissière sur le mois de Juillet qui semble bénéficier au charbon, qui bien qu'ayant subit un net recul l'espace de quelques jours est reparti de plus belle.

Les prix sur Juillet ont été plutôt volatils mais restent bien sur une tendance haussière moins intense qu'en juin faisant passer les prix du gaz au dessus de 40€/MWh. Nous continuons à suivre la situation. Inscrivez-vous à la Weekly ici afin de suivre l'évolution des prix semaine après semaine. Et nous nous retrouveront bientôt pour analyser l'évolution des prix sur le Mois d'Août.

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie