19 mai 2021

Tout savoir sur la prime CEE

Tout savoir sur la prime CEE

Le dispositif des CEE (Certificats d’Économie d’Énergie) permet aux particuliers et aux professionnels d’alléger la facture de leurs travaux de rénovation énergétique : cette prime peut couvrir jusqu’à la totalité du projet. Mais qui la finance ? Comment en bénéficier et quel est son fonctionnement ? Vous saurez tout sur la prime CEE !

Décryptage : principe et fonctionnement des CEE

Les CEE sont en quelque sorte une monnaie virtuelle, créée par l’État. Ils s’obtiennent lorsque des travaux sont effectués pour permettre des économies d’énergie.

Les certificats d’économies d’énergie sont convertis en argent réel, grâce aux fournisseurs d’énergie qui les « rachètent ». Cette somme d'argent rendue disponible par les fournisseurs d'énergie est appelée « prime CEE ». 

In fine, les fournisseurs d'énergie répercutent le prix de ces CEE dans les factures d'énergie de clients issus de certains secteurs d'activité.

Comment bénéficier de la prime CEE ?

Quel est l’objectif des CEE ?

Instauré par la loi POPE (Programmation fixant les Orientations de la Politique Énergétique), le dispositif des CEE existe depuis 2005. Il a un but quasi identique à celui de MaPrimeRénov’ : inciter les particuliers et les professionnels à initier des travaux de rénovation énergétique.

La différence ? Pour les CEE, ce n’est pas l’État qui finance les aides, mais les fournisseurs d’énergie, appelés les « obligés ».

Les avantages des CEE

Le dispositif présente de nombreux avantages :

  • Les CEE ne dépendent pas des conditions de revenus.
  • Aucune avance d’argent n’est réclamée pour la réalisation des travaux.
  • Les travaux éligibles peuvent être financés jusqu’à 100 %.
  • Grâce aux rénovations, la consommation d’énergie diminue et les factures sont allégées.
  • Il est facile d’en bénéficier, en montant un dossier CEE en 4 étapes.

Les travaux éligibles

Il existe un grand nombre de types de travaux éligibles à la prime CEE, parmi lesquels :

  • l’isolation des combles, des toitures et des planchers ;
  • le remplacement de fenêtres par du vitrage isolant ;
  • l’installation de chaudières collectives HPE (Haute Performance Énergétique) ;
  • l’installation de radiateurs basse température en tant que chauffage central ;
  • l’installation de pompes à chaleur ;

Accessibles à tous, cumulables et simples à demander, les certificats d’économies d’énergie peuvent être un vrai levier pour un projet de rénovation énergétique à moindre coût. Vous aimeriez savoir comment monter un dossier CEE facilement ? Réponse dans notre ebook !

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie