10 mai 2021

B.A.-BA : Tout savoir sur la chaleur fatale

b.a-ba-chaleur-fatale

S’inscrire dans une démarche de consommation d’énergie responsable est un véritable enjeu économique pour tous, acteurs publics et privés. C’est pourquoi de nombreuses pistes émergent pour réaliser des économies d’énergie. Utiliser la chaleur fatale en est une des plus concrètes.

Qu’est-ce que la chaleur fatale ?

La chaleur fatale représente la chaleur résiduelle provenant d’un processus ou d’un produit qui est non utilisée par ce dernier. Elle est présente notamment dans :

  • les sites de production d’énergie, tels que les centrales nucléaires ;
  • les ensembles de production industrielle ;
  • les bâtiments tertiaires qui consomment beaucoup d’énergie, et donc émettent encore plus de chaleur fatale. C’est le cas, par exemple, des hôpitaux, des réseaux de transport en lieu fermé ou des sites d’élimination, tels que les unités de traitement thermique des déchets.

La chaleur fatale, pourtant principalement connue sous le nom de « chaleur perdue », est donc une source énergétique récupérable.

Quels sont les enjeux de la récupération de chaleur fatale ?

La récupération de la chaleur fatale possède un large potentiel économique d’un point de vue énergétique. Cela devient donc pour les entreprises industrielles l’opportunité de faire des économies et de réduire la facture d’énergie.

En effet, cette source énergétique inutilisée peut être valorisée thermiquement par deux axes complémentaire :

  • La valorisation en interne permet de répondre aux besoins de chaleur de l’entreprise ;
  • La valorisation en externe peut couvrir les besoins d’autres entreprises ou plus largement d’un territoire, grâce à un système de réseau de chaleur.

Outre cette valorisation thermique, la chaleur fatale peut aussi être convertie en électricité et servir encore une fois pour des usages internes ou externes.

La chaleur fatale : récupération et conversion

Les procédés industriels peuvent être combinés entre eux : la chaleur récupérée dans un processus peut par exemple en alimenter un autre. Ils peuvent également devenir une source de chaleur pour un secteur tertiaire, résidentiel ou pour un bassin d’activité industrielle.

Ces projections deviennent d’autant plus concrètes et intéressantes que l’optimisation énergétique fait partie des leviers prioritaires dans la lutte contre le réchauffement climatique. Et celle-ci ne peut se réaliser sans une véritable cohérence d’action entre tous les acteurs.

La récupération de la chaleur fatale ouvre des perspectives sérieuses vers une consommation d’énergie responsable et vers une baisse des dépenses. Le sujet vous intéresse ? Vous souhaitez faire des économies d’énergie ? Découvrez la rénovation énergétique et les aides relatives à son financement !

Crédits : tongstocker1987 – Freepik

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie