21 janvier 2021

Un début d’année agité pour les prix du gaz naturel

navire méthanier

2021 a commencé sur les chapeaux de roues en matière énergétique. Les vagues de froid traversent l'Europe et viennent mettre une grosse pression sur les infrastructures. Comment le marché a-t-il réagi en France ? Pourquoi les prix ont-ils atteint un tel niveau et pourquoi cela aurait pu être bien pire ? La rédaction du MaGAZine fait le point.

27 euros du MWh, le marché du gaz vous souhaite une bonne et joyeuse année !

Prix Spot PEG W2 2021

Cette deuxième semaine de l'année a vu le gaz naturel coûter 2 fois plus cher que le pétrole sur les marchés mondiaux. Les prix du gaz, qui n'ont de cesse d'augmenter depuis quelques semaines, ont même atteint 27€/MWh pour la journée du 13 janvier 2021. Ils ont enregistré sur cette semaine une progression de 20% par rapport à la semaine précédente. Une évolution rapide relativement rare qu'il nous a semblé utile de creuser !

Pourquoi les prix du gaz ont atteint un tel niveau ?

Ce phénomène n'est pas lié à un battement d'aile d'un papillon en Chine, mais à un hiver rigoureux dans l'empire du milieu. Les répercussions de cet hiver froid Chinois se font sentir dans le monde entier, venant jusqu'à affecter la facture de gaz des français.

La Chine et les pays de la région ont globalement moins subi les impacts de la crise du coronavirus et sont aujourd'hui en pleine phase de reprise de croissance économique. Ajoutons à cela une importante vague de froid et les prix des marchés asiatiques grimpent en flèche.

L'offre mondiale de gaz naturel est mise sous tension et les navires méthaniers battent les flots pour tenter de répondre à la demande. Ces derniers sont d'ailleurs attirés par le marché asiatique et ses prix d'achats de gaz naturel élevés. Ils s'éloignent donc des côtes Européennes et le vieux continent doit se reposer davantage sur ses gazoducs Norvégiens ou Russes.

L'offre est réduite, la demande augmente avec le froid, les prix montent.

La France n'est pas le pays le plus mal loti.

En Espagne, les prix sont montés bien plus haut que 27€/MWh. Le 11 Janvier, le prix du gaz en Espagne a atteint 52€/MWh ! Une hausse de plus de 100% sur une seule semaine. Cette hausse toute aussi violente soit elle s'explique également par le contexte mondial. Pour autant, une telle différence avec la France doit être justifiée.

En y regardant de plus près. La France dispose d'importantes capacités de stockages justement prévus pour parer à l'éventualité de vagues de froids exceptionnelles susceptibles d'impacter les marchés. La sécurité d'approvisionnement a, en quelque sorte, permis de protéger les prix du gaz français.

Même si l'Espagne est frontalière de l’hexagone, elle dispose de moins de points d'entrée de gaz naturel et reste du coups plus dépendante du GNL. Les Espagnols pour pouvoir se fournir en gaz naturel ont dû payer le prix fort pour convaincre des navires GNL de laisser le marché asiatique de côté.

Vous souhaitez suivre et comprendre le prix du gaz chaque semaine ? Pensez à vous abonner à la Weekly !

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie