26 novembre 2020

Vers une hausse de la compensation stockage du gaz naturel en Avril 2021 ?

stockage

Une information est passée un peu inaperçue, il y a quelques jours… Les enchères finançant le stockage devraient rapporter moins d'argent aux gestionnaires d'infrastructures de stockage du gaz naturel. Comme cela est susceptible d'augmenter la compensation stockage de votre facture de gaz naturel, on s’est dit qu’il serait pertinent de vous en parler.

Le stockage du gaz naturel, un élément impactant votre facture.

L’été, il fait chaud, les chauffages au gaz sont éteints et la consommation de gaz naturel est réduite. L’hiver, c’est l’inverse. Il fait froid et la consommation de gaz monte en flèche. Résultat, l’hiver on consomme plus que ce que peuvent transporter les gazoducs qui acheminent du gaz naturel vers l’Europe Occidentale.

La solution a été vite trouvée. Stocker du gaz quand on en a trop l’été, pour pouvoir l’utiliser l’hiver quand on n'en a pas assez. Mais voilà… Stocker du gaz naturel pour assurer sa sécurité énergétique pendant les périodes les plus froides coûte cher.

Le stockage est financé par 2 moyens :

  • Des enchères sont menées tous les ans pour inciter les fournisseurs à réserver des quantités de gaz stockées. Ce système permet de financer en partie les stockeurs tout en s’assurant que les réserves seront bien remplies.
  • Mais les enchères ne suffisent pas à couvrir le coût du stockage. Ce qui reste est répercuté dans votre facture de gaz naturel (il s’agit de la compensation stockage qui est inclue dans la partie transport de vos coûts d’acheminement).

Les stockeurs vendent leurs volumes de stockages moins chers que l’année dernière.

Pour comprendre pourquoi les stockeurs pourraient gagner moins d’argent avec les enchères cette année, regardons ce qui s’est passé ces dernières semaines :

Les enchères de capacités de stockage de gaz naturel pour l’hiver 2021-2022 ont repris en novembre. Au 26 novembre 2020, 36.6 TWh ont été commercialisés dans le cadre des enchères par Storengy et 16.5 TWh par Teréga. Ainsi sur les 128 TWh de capacités de stockages aux enchères,  41% ont été déjà “vendues”.

Cela permet déjà d’entrevoir une tendance concernant le prix moyen et permet d’estimer ce que gagneront les stockeurs. Le prix moyen pondéré des capacités des enchères reste à l’heure actuelle inférieur à celui de la campagne précédente. 

Cette baisse est due en partie à un écart de prix saisonnier du gaz (spread été-hiver), moins important qu’au cours de la précédente campagne de commercialisation. En 2020, on dépassait régulièrement les 4 €/MWh alors que pour 2021, l’écart se situe globalement en dessous des 3 €/MWh.

Ces deux éléments entraînent des recettes plus faibles pour les stockeurs, ce qui pourrait avoir un impact haussier sur le terme de compensation stockage. Ce qui n’a pas pu être financé par les enchères va être récupéré directement via les factures de gaz par le biais de la compensation stockage présente dans l’ATRT.  Cette dernière pourrait ainsi augmenter le 1er Avril prochain, lors de sa prochaine actualisation. Nous en saurons davantage dès que la CRE aura statué début 2021 et nous ne manquerons pas de vous tenir informés.

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie