13 octobre 2020

Prix du Gaz Septembre 2020 : l’analyse technique

analyse du marché du gaz juin 2020

Le mois dernier s’était achevé sur une forte hausse des prix du gaz spot (+13,1% aux alentours des 9€/MWh). Des niveaux de prix tout à fait comparables à ce que nous connaissions avant le confinement en raison d’importations de GNL limitées couplées à plusieurs maintenances sur les gazoducs Norvégiens. Mais est-ce pour autant un retour aux affaires “as usual” ? Regardons ce qui s’est passé au cours du mois de Septembre...

Les prix du gaz (spots, Month-Ahead et autres prix futurs) :

Prix Spot PEG et TTF Septembre

Les prix spots ont poursuivis leur progression en Septembre… Et ce dès la première semaine du mois au cours de laquelle le gaz à pris 2€/MWh d’un coups, dépassant du même coups la barre symbolique des 10€. Les prix ont perdus 1€ la semaine suivante avant de repartir sur une tendance haussière les deux semaines suivantes les faisant tendre vers 11€/MWh.


Prix Month Ahead Septembre pour livraison en Octobre

Les prix Month Ahead (c’est à dire les prix du mois prochain) ont globalement suivis l’évolution des prix spots (les prix du jour). Ils étaient proches de 10€/MWh à la fin du mois dernier et ont connus une hausse de 4,1%  dès la première semaine pour atteindre les 11€/MWh, avant de baisser en deuxième semaine puis de remonter fortement en 3ème. Ils finissent par se stabiliser à la fin du mois aux alentours de 13€/MWh.


Prix du gaz futurs pour Q1 2021 Q2 2021 et Q3 2021 en Septembre 2020

Les prix du gaz pour Q1 2021, Q2 2021 et Q3 2021 se situaient entre 12 et 13€/MWh à la fin du mois d’Août 2020. Contrairement aux prix spots ou aux prix Month-Ahead, ils n’ont pas connus une hausse significative au cours de la 1ère semaine du mois d’Octobre. Ils ont même baissés pendant la 2ème semaine avant de remonter entre 12 et 13 € du MWh la 3ème semaine. En fin de mois de Septembre, le prix du gaz pour Q1 2021 s'établissait à 13,7€/MWh. Pour le second trimestre 2021, il fallait débourser 12,8€/MWh. Les prix pour le 3ème trimestre 2021 ont connus une augmentation très importante en fin de mois (+15% en entre le 28 et le 29 septembre !). Toutefois, sans spoiler, les prix sont revenus dès début octobre à des niveaux comparables à ceux des autres trimestres 2021.


Prix du gaz pour l'année 2021 et 2022 en Septembre 2020

Enfin, les prix CAL21 (pour toute l’année 2021) ont faiblement oscillé entre 13€ et 14€/MWh au cours du mois d’Octobre. Les prix pour pour 2022 ont connu une évolution similaire avec 1 € de plus du MWh.

On ne le dira jamais assez. Comprendre l’évolution du prix du gaz c’est comprendre les évolutions de nombreux autres indicateurs… On en a sélectionnés quelques uns.


Le prix du CO2, Charbon et Électricité

Prix du Charbon, du CO2 et de l'électricité en Septembre 2020

Nous avions fini le mois d'Août sur une forte hausse du prix des émissions carbone en raison de la fermeture temporaire de 2 réacteurs nucléaires du fait des grandes chaleurs. Cette situation exceptionnelle a été quelque peu rectifiée dès la 1ère semaine de septembre avec une baisse de 4,66% du prix de la tonne de CO2 qui a légèrement bénéficié au charbon.

La semaine suivante un rebond du prix de la tonne de CO2 a été observé et a participé à l’augmentation de 1€ du prix de la tonne de charbon. Pendant ce temps, les prix de l’électricité ont été très volatiles, oscillant entre 35 et 75€/MWh. Cette volatilité de l’électricité s’est poursuivie en semaine 3. En dépit d’une baisse de plus de 2€ du CO2, le charbon est resté relativement stable en légère tendance haussière, dépassant la barre des 51€ la tonne.

La fin du mois est marquée par la poursuite de la tendance haussière du prix du charbon qui continue de profiter d’un CO2 bas. Mais les derniers jours ont connu un phénomène inattendu ! Le prix du charbon est brusquement passé de 52 à 57€ la tonne. On vous expliquera ça dans la prochaine analyse mensuelle !


Le prix du pétrole

Prix du pétrole Brent en Septembre 2020

En Août 2020, un ouragan menaçait les capacités de productions américaines et dans le même temps, des craintes existaient quant à la possibilité d’une baisse de la demande ainsi qu’une baisse du dollars. Qu’en est-il en Septembre ?

Dès la première semaine, les prix du pétrole ont été fragilisés par la dégringolade de Wall Street, perdant 3,5 dollars et quelques plumes au passage. Cette chute se poursuit en semaine 2, finissant au plus bas depuis juin… La raison ? Un contexte économique morose incarné par les difficultés rencontrées par Wall Street auxquelles s’ajoute la faiblesse du dollar. La saison estivale qui dope traditionnellement la consommation de pétrole aux Etats-Unis n’a pas eu lieu en raison du Covid… Les conditions d’une telle baisse du prix du pétrole étaient donc réunies.

La troisième semaine du mois permet au pétrole de rebondir. Mais là encore, les facteurs y ayant contribué n’ont rien de réjouissants… Il s’agit des conséquences du passage de l’ouragan Sally qui a impacté les capacités de productions pétrolières dans le golfe du Mexique. La fin du mois est marquée par une légère baisse du prix du Brent.


La parité € / $

Parité Euro Dollar en Septembre 2020

En Septembre, l’Euro est toujours haut face au dollar. Il atteint 1,1987$ au 1er Septembre 2020 mais subit une baisse lors de la première semaine de Septembre pour s’établir proche des 1,18$. Il va ensuite évoluer entre 1,18 et 1,19 sur les semaines 2 et 3 avant de connaître une véritable baisse pendant la semaine 4 où il manque de passer sous la barre des 1,16$. Il finit le mois à 1,17$. Ce recul de l’Euro en Septembre peut s’expliquer paradoxalement par ses belles performances des mois précédents. Il avait trouvé un rôle de valeur refuge en raison de la baisse des indices boursiers… Mais ce rôle n’a été que temporaire.


Les températures

Températures moyennes en France en Septembre 2020

Le mois de Septembre a été marqué par une vague de chaleur tardive avec des températures supérieure de 10 à 15 degrés aux normales saisonnières, suivi d’un rafraîchissement important et de multiples perturbations.


CAC40

Après avoir connu une semaine au dessus des 5 000 points fin Août 2020, le CAC40 passe en dessous de ce seuil en raison des performances négatives du NASDAQ. Mais il rebondit la semaine semaine suivante au dessus des 5 000 points, aidé par le rebond du dollar avant de se stabiliser sur ce seuil. La fin du mois voit le CAC40 rattrapé par la crise sanitaire, il recule de 4% et tombe à 4 800 points.


Passionné d’énergie, vous souhaitez tout savoir sur les évolutions du marché du gaz naturel passées et à venir ? Suivez l’actualité des marchés de l’énergie à la loupe en vous inscrivant à la Weekly !

Enquete_Professionnels_et_gaz_naturel

Participez à l'enquête : les professionnels et le gaz naturel

Prenez 5 minutes pour répondre à nos quelques questions !

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie