21 août 2020

Le mix énergétique mondial en 2020

La consommation énergétique globale de l’humanité a augmentée de 1,33 % en 2019 (par rapport à 2018.) C’est ce que révèle l’étude de référence réalisée par BP en 2020. Mais intéressons-nous à l’origine de cette énergie… De quoi est fait le mix énergétique mondial en 2020 ? Le nucléaire est-il en recul ? Les énergies renouvelables gagnent-elles vraiment du terrain ? Le MaGAZine fait le point sur la situation.

Le mix énergétique mondial en 2019 :

Les 3 principales sources d’énergies utilisées dans le monde sont : le pétrole, le gaz naturel et le charbon. 3 énergies fossiles donc. A elles trois elles représentent 84,3% de la consommation énergétique mondiale, soit 0,5 points de moins que l’année dernière. Les énergies renouvelables sont en progression de 0,5 points. La transition énergétique est donc bel et bien en marche. Mais à tout petits pas.

Le pétrole et le charbon sont en recul sur 2019… Ces deux énergies ont perdues respectivement 0,2 points et 0,5 points en 1 an. Le Gaz Naturel lui, gagne 0,2 points, considéré par certains comme une étape dans la transition énergétique du fait de son fort pouvoir calorifique associé à des rejets en C02 30% inférieurs à ceux du charbon.

Quelles sont les énergies utilisées dans chaque zone du globe ?

*CIS : Communauté d'Etats indépendants

En matière de mix énergétique on observe, comme vous pouvez vous en douter à d’importantes disparités entre les continents. Commençons par exemple avec le Moyen Orient, qui sans surprise utilise 98,8% d’énergies fossiles : 45,9% de pétrole, 51,8% de gaz naturel et 1% de charbon. Rien de surprenant pour cette zone qui est la principale productrice d’hydrocarbures au monde.

Le continent Africain dispose également de réserves de pétrole et de gaz naturel, mais sans commune mesure avec la zone moyen orientale. Son mix énergétique reste néanmoins très carboné (avec 91,3% d’énergie fossile). Le pétrole y occupe une place de choix (41,7%).

La zone Asie et Pacifique a au final un mix énergétique comparable à celui de l’Afrique (87,4% d’énergie carbonée). La grosse différence entre les deux zones réside dans le charbon qui est extrêmement utilisé en Asie où il représente 47,5% de l’énergie consommée.

Nous retrouvons ensuite les pays de la Communauté d'États Indépendants regroupant la fédération de Russie et des pays tels que l'Ouzbékistan, le Tadjikistan, le Kazakhstan… Leur mix énergétique est résolument tourné vers le fossile (89,5%), et en particulier vers le gaz naturel, ces pays disposant des principales réserves mondiales.

L’Amérique du Nord et l’Europe sont légèrement moins tournés vers les énergies rejetant du carbone (respectivement 81,7% et 73,6%)… Le nucléaire y occupe une place non négligeable (9,9 % pour l’Europe et 7,4% pour l’Amérique du Nord). L’Europe est également la zone la plus impliquée en matière d’énergie renouvelable (9,8% de son mix énergétique).

Pour autant, l’Europe n’est pas la zone la plus “verte” du globe. La première place revient à l’Amérique Latine, qui en plus de disposer 9,5% d’énergies renouvelables profite de très importantes infrastructures hydroélectriques. L’énergie qui y est produite couvre 22,3% de toute sa consommation énergétique.

Vous l’avez vu, tous les pays ne disposent pas des mêmes cartes et chaque mix énergétique est dépendant d’un contexte précis associé à une volonté politique (de lutter contre le réchauffement climatique). La tendance, nous l’avons dit est à la réduction des émissions de carbone, toutefois, cela se fait, il faut bien le dire à une rythme très lent. Les prochaines études nous montreront si cette tendance se confirme. Pour le moment nous pouvons sans trop nous avancer dire que l’année 2020 sera marquée par une baisse de la consommation énergétique mondiale en raison de la crise sanitaire. 

Retrouvez les prix de l'énergie chaque semaine...

...et renouvelez votre contrat gaz au bon moment !

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie