11 août 2020

Marché du gaz : l’analyse technique de juillet 2020

analyse du marché du gaz juillet 2020
Comme chaque mois, le maGAZine vous propose son analyse technique du marché du gaz naturel du mois précédent. Inscrivez-vous à notre newsletter pour être certain de n’en louper aucune !

Le marché du gaz naturel en juillet 2020

Pendant ce mois de juillet, les prix de gaz spot PEG et le TTF ont oscillé faiblement tout en retrouvant leurs valeurs initiales en fin de mois.

En semaine 24, le PEG et le TTF s’échangeaient au-dessus des 5 € / MWh en début de semaine avant de terminer en dessous le dernier jour de la semaine. Les prix du gaz pour le mois suivant ont enregistré une légère hausse (4 %), tout en restant proches des prix spot. Cette tendance du marché de gaz en contango s’est poursuivie à moyen terme. Sur le long terme, le CAL2022 a subi une baisse d'environ 10 %. La cause ? Les annulations des cargos GNL américains.

En semaine 25, les prix spot du gaz ont reculé de 4,5 %. Les prix enregistraient une baisse de 6,6 % tout en redémarrant au-dessus des 5 € / MWh. Sur le moyen et le long terme, le marché de gaz est resté en contango, en dépit d'une tendance baissière

La semaine suivante, les prix spot du gaz ont affiché une hausse de 4,3 % – insuffisante pour propulser le PEG et le TTF au-dessus des 5 € / MWh. Les prix PEG ont enregistré une baisse de 2,6 %. Sur le moyen et le long terme, le marché de gaz reste toujours en contango. L’indice parisien a confirmé son redressement en enregistrant des scores au-dessus des 5 000 points pour sa troisième semaine, et ce malgré les chiffres inquiétants du coronavirus, ainsi que l’issue incertaine des négociations pour le plan de relance européen

Enfin, en semaine 27, les prix de gaz spot PEG et le TTF n’ont pas réussi à rebondir au-dessus des 5 € / MWh. Les prix spot du gaz ont affiché un léger recul de 0,67 %. Sur le moyen et le long terme, le marché de gaz reste toujours en contango, bien qu’il enregistre une tendance baissière pour les prochains trimestres ( tout comme le CAL2021 et 2022).

🦠 Covid-19 : les prix du gaz naturel en chute libre 📉

Certains drivers du prix du gaz

Le cours du Brent

Comme pour le mois de juin, le mois de juillet aura été synonyme de stabilité pour le cours de l'or noir qui a fluctué autour des 42 $.

analyse technique juillet

En semaine 24, le marché pétrolier a poursuivi une progression déjà amorcée depuis quelques jours. Le prix du Brent est passé à 43,2 $ le baril – le brut américain WTI dépassant la barre des 40 dollars.

En semaine 25, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre s'échange à 43 $ (en légère baisse de 0,13 %). Le WTI livré en août grimpe à 40,68 $ .

En semaine 26, le Brent a enregistré une hausse de 1,3 %, pour s'établir à 43,7 $ le baril. Entraînés par les tensions sino-américaines, la hausse du taux de chômage américain et les chiffres inquiétants du coronavirus, le WTI clôture à 41,07 $ le baril.

À la fin du mois de juillet, le brut de référence a affiché une légère baisse (0,05 %) pour s'échanger à 43,3 $. Le brut WTI a chuté en dessous des 40 $, influencé par les inquiétudes sur la résurgence de cas de coronavirus et les indicateurs économiques du pays.

💨 Gaz naturel : pourquoi parle-t-on de Brent ?🛢️

Le taux de change Euro / USD

Pendant ce mois de juillet, le taux de change a affiché une hausse de 5,5 % en passant de 1,12 $ à 1,185 $.

marché du gaz juillet 2020

En semaine 24, la parité euro/dollar a enregistré une légère hausse de 0,71 % pour un taux de change moyen de 1,128 $. En semaine 25, la parité était toujours à la hausse (1,08 %) avec un taux de change moyen de 1,14 $ pour 1 euro.

La semaine suivante, la parité a enregistré une légère hausse de 0,89 % pour un taux de change moyen de 1,153 $ pour 1 euro. Enfin, en semaine 27, la parité euro/dollar a affiché une hausse de 1,3 % pour un taux de change moyen de 1,18 $ pour 1 euro.

Tous les drivers du marché du gaz naturel résumés en infographie 📊

Les températures

Le mois de juillet 2020 est le mois le plus sec jamais enregistré depuis 1959. Les précipitations n'ont atteint que 28 % des valeurs normales. 

températures juillet 2020

En semaine 24, bien qu’en hausse, les températures sont restées en dessous des moyennes saisonnières, pour se stabiliser autour des moyennes de saison la semaine suivante.

En semaine 26, le mercure évolue à la hausse progressivement et les températures ont atteint des niveaux au-dessus des moyennes normales.

Enfin, en semaine 27, les températures ont encore évolué à la hausse, mais pour se situer cette fois au niveau des moyennes saisonnières.

 🌡️ La météo est responsable d’⅓ de la baisse de la consommation de gaz☀️

Les émissions de CO2

Pendant ce deuxième mois d’été, les émissions de dioxyde de carbone ont enregistré une baisse de 6,4 % en passant de 28 € / t à 26,2 € / t.

émission de CO2

En semaine 24, semaine historique pour le marché, nous avons assisté à une nouvelle hausse de 5 % confirmant la tendance de la semaine précédente. La tonne de CO2 s’échangeait légèrement en dessous des 30 dollars, un prix record depuis juin 2008.

Après des prix records sur les marchés des émissions, la semaine 25 voit la tonne de CO2 perdre 2,04 % en moyenne (la tonne s'échangeait alors à 28 €).

En semaine 26, le coût des émissions a été marqué par une tendance baissière de - 4,31 % pour s’échanger en dessous des 27 $ / t.

En semaine 27, le marché a poursuivi la tendance baissière des semaines précédentes pour s’échanger en moyenne à 25,7 $ / t – conséquence directe de la pression des chiffres des préférences industrielles en Europe.

📈 Marché du carbone : quel poids sur le prix du gaz ? ⚖️

Passionné d’énergie, vous souhaitez tout savoir sur les évolutions du marché du gaz naturel passées et à venir ? Suivez l’actualité des marchés de l’énergie à la loupe en vous inscrivant à la Weekly !

Enquete_Professionnels_et_gaz_naturel

Participez à l'enquête : les professionnels et le gaz naturel

Prenez 5 minutes pour répondre à nos quelques questions !

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie