20 juillet 2020

Marché du gaz : l’analyse technique de juin 2020

marché du gaz juin 2020

Comme chaque mois, le maGAZine vous propose son analyse technique du marché du gaz naturel du mois précédent. Inscrivez-vous à notre newsletter pour être certain de n’en laisser passer aucune !

Le marché du gaz naturel en juin 2020

Pendant ce mois de juin, le marché du gaz européen a connu un rebond par rapport au mois de mai. Tout d'abord, en semaine 20, les prix de gaz ont continué leur hausse pour se situer au-dessus des 5 € / MWh. En effet, le marché PEG et TTF a enregistré, en spot, une hausse d’environ 45 %. Sur le long et moyen terme, le marché de gaz est resté en contango (les prix de gaz futurs s'échangeant à un prix supérieur au prix spot), mais à des niveaux toujours très bas.

En semaine 21, les prix spot ont connu une légère baisse pour basculer en dessous des 5 € / MWh. Sur le long et moyen terme, le marché de gaz est demeuré en contango. Les causes sont multiples : repli de 6,9 % du CAC 40 et baisse de 3 % du prix du charbon.

La semaine suivante, les prix du gaz ont enregistré une hausse de 6 %, le TTF et le PEG repassant au-dessus des 5 € / MWh. Sur le long et moyen terme, le marché du gaz est resté toujours en contango. Le CAC 40 est reparti à la hausse pour atteindre les 4 979 points.

En semaine 23, les prix de gaz ont enregistré une baisse de 3,29 %, pour un marché du gaz toujours en contango.

Enfin, en semaine 24, on assistait à un net rebond des prix de gaz d’environ 10 % – le PEG ainsi que le TTF s'échangeant au-dessus des 5 € / MWh. Sur le moyen et le long terme, le marché de gaz est resté en contango, mais à des niveaux toujours très bas.

📉 Covid-19 : les prix du gaz naturel en chute libre 🦠

Certains drivers du prix du gaz

Le cours du Brent

Brent juin 2020

Le mois de juin aura été synonyme de stabilité pour le cours du Brent, qui a oscillé autour des 42 $.

En semaine 20, grâce à la réouverture des économies et à la réduction de la production, le pétrole est remonté à son niveau de début mars. Le baril de Brent flirtait avec les 40 dollars.

En semaine 21, le Brent a marqué un repli d’environ 8 % pour terminer à 38 $. Le WTI s’échangeait à 36  $.

En semaine 22, le marché pétrolier continuait sa marche en avant – l’OPEP annonçant que les quotas de production au mois de mai avaient été respectés à 87 %. Le Brent évoluait ainsi autour des 42,2 dollars, tout en restant inférieur de près de 40 % à son niveau du début de l'année. Le WTI s’échangeait à 39,7 $ .

Pour la dernière semaine du mois de juin, les prix du pétrole ont connu une légère baisse de 2 %. La cause ? La menace d’une deuxième vague d’épidémie et les stocks accumulés partout dans le monde, qui font toujours obstacle à un nouveau rebond. Le Brent s’échangeait à 41 $ tandis que le WTI ne dépassait toujours pas les 40 $.

En semaine 24, les cours pétroliers profitaient de la baisse de production et des stocks pour se stabiliser autour des 40 $. Le Brent s’échangeait à 42 $ et le WTI à 39 $.

📊 Tous les drivers du marché du gaz naturel résumés en infographie 💨

La taux de change euro / USD

taux de change euro dollar juin 2020

Pendant ce mois de juin, la taux de change a affiché une baisse de 0,6 % en passant de 1,129 à 1,122.

En semaine 20, les annonces de la BCE font grimper la monnaie européenne à son niveau le plus haut depuis trois mois. L'euro grimpait ainsi de 1,02 % pour s'échanger à 1,125 $.

En semaine 21, l'euro était en légère baisse, 0,23 %, face au dollar, pour s’échanger à 1,13. Ce recul a fait suite à l’inquiétude des marchés financiers d'une deuxième vague de Covid-19 aux États-Unis et en Chine.

En semaine 22, l'euro évoluait en baisse de 0,83 % face au dollar pour un taux de change de 1,12.

Ensuite, en semaine 23, l'euro a progressé légèrement dans un marché prudent face à l'évolution de la pandémie.

Enfin, en semaine 24, l'euro gagnait 0,2 % face au billet vert, à 1,122 $ dans un marché apathique.

 Les températures

températures juin 2020 France

En semaine 20, les températures ont évolué à la hausse progressivement, pour se situer toujours en dessous des moyennes saisonnières.

En semaine 21, le mercure grimpait et les températures se situaient ainsi au-dessus des moyennes saisonnières.

La semaine suivante, les températures ont augmenté progressivement jusqu’au vendredi pour repartir à la baisse le week-end, en étant toujours au-dessus des moyennes saisonnières.

En semaines 23 et 24, les températures ont augmenté progressivement pour se situer au niveau des moyennes de saison.

🌩️ La météo est responsable d’⅓ de la baisse de la consommation de gaz 💨

Les émissions de CO2

émissions de CO2 juin 2020

Pendant ce premier mois estival, les émissions de CO2 ont enregistré une hausse de 22,8 % en passant de 22,8 € / t à 28 € / t.

En semaine 20, le prix des émissions carbone sont repartis à la hausse de 3,8 % pour se situer au-dessus de la barrière des 22 € / t, niveau inégalé depuis le mois de mars.

En semaine 21, les craintes d’une deuxième vague du Covid-19 ont fait baisser le prix des émissions qui repassait alors sous la barre des 22 € / t.

Le coût des émissions de CO2 est ensuite remonté d’environ 10 % pour s'échanger à 24 € / t.

En semaine 23, le marché de CO2 était stable avant de repartir à la hausse en semaine 24 pour s’échanger au dessus des 27 $ / t, au plus haut depuis août 2019.

📈 Marché du carbone : quel poids sur le prix du gaz ? 💶

Le stockage

stock gaz naturel juin 2020

Après une réduction en semaine 20, le stock est reparti à la hausse en semaine 21, de 0,3 %, pour atteindre les 93,2 TWh, l’équivalent de 72,8 % des capacités proposées pour l'année 2020-2021. Storengy enregistrait en moyenne 66,92 TWh, Teréga comptait quant à lui 26,27 TWh.

En semaine 22, le stock a augmenté légèrement pour plafonner à 93,5 TWh, l’équivalent de 73 % des capacités proposées pour l'année 2020-2021. Storengy enregistrait 67 TWh, Teréga 26,4 TWh.

En semaine 23, le stock s'élevait à 93,76 TWh, soit 0,2 % de plus que la semaine précédente. Storengy enregistrait en moyenne 67,22 TWh, contre 26,54 TWh pour Teréga.

Passionné d’énergie, vous souhaitez tout savoir sur les évolutions du marché du gaz naturel passées et à venir ? Suivez l’actualité des marchés de l’énergie à la loupe en vous inscrivant à la Weekly !

Enquete_Professionnels_et_gaz_naturel

Participez à l'enquête : les professionnels et le gaz naturel

Prenez 5 minutes pour répondre à nos quelques questions !

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie