26 mai 2020

Contrat de gaz des copropriétés : faire baisser sa facture

contrat de gaz naturel copropriété
Pour un gestionnaire de copropriété, le choix du bon fournisseur de gaz est loin d’être anodin ! Cuisine, eau chaude sanitaire, chauffage collectif au gaz (⅓ des charges de copropriété !)... Ce contrat est un poste de dépense très important. Découvrez nos solutions pour faire baisser la facture de votre contrat de gaz de copropriété.

Solutions #1 : les améliorations techniques

Pour faire baisser vos factures d’électricité et de gaz, vous devez envisager la mise en service d’améliorations techniques au sein de la copropriété, comme, par exemple, la rénovation de la chaudière collective ou encore l’isolation thermique des pièces communes et du bâtiment.

Rénovation de la chaudière

Parmi les différentes améliorations techniques à choisir pour une copropriété, il y a la rénovation de la chaudière collective. Vous pouvez mettre en place la conversion au gaz naturel de votre chaudière pour réaliser d’importants gains énergétiques. Le petit plus ? Ces travaux sont amortis financièrement en seulement 5 ans, notamment grâce aux Certificats d’économie d’énergie (CEE).

En faisant le choix d’une chaudière gaz à condensation pour votre copropriété – une solution parfaitement adaptée à la rénovation énergétique – vous bénéficiez de 4 avantages de poids : 

  • une plus grande performance – le rendement peut aller jusqu’à 110 % en PCI ;
  • une réduction des consommations et des émissions de gaz à effet de serre ;
  • un réel atout économique pour l’ensemble des membres de la copropriété ;
  • une augmentation de la fiabilité et du confort thermique.

Isolation thermique

Vous devez aussi penser à plus grande échéance si vous souhaitez faire baisser la facture de gaz de sa copro. Vous faites partie d’une copropriété consommant beaucoup de chauffage ? Avez-vous envisagé des travaux de rénovation de façade et d’isolation thermique pour limiter la déperdition de chaleur ?

Isolation des combles et de la toiture, des murs, du plancher… Si ces travaux ont un coût parfois élevé, sachez que vous pouvez bénéficier d’aides de l’État pour alléger vos charges. Les CEE peuvent couvrir l'intégralité des travaux !

N’hésitez pas à parler de vos projets de travaux de rénovation énergétique avec votre fournisseur d’énergie professionnel : c’est par son intermédiaire que l’État finance ce dispositif.

🌡 Vers des copropriétés aux technologies connectées 🌐

Solutions #2 : le choix du bon fournisseur pour faire baisser les charges

Étape 1 : connaître les besoins de la copropriété

Avant toute chose, vous devez prendre en compte les besoins énergétiques de votre copropriété. Choisir son fournisseur de gaz va bien souvent dépendre de la consommation de gaz à l’année :

  • Si la consommation annuelle de votre copropriété est inférieure à 150 000 kWh, vous pouvez envisager de rester sur les offres de tarifs réglementés ;
  • Si la consommation annuelle est supérieure à 150 000 kWh, vous devez impérativement souscrire une offre spécifique auprès d’un fournisseur alternatif.

Étape 2 : comparez, comparez, comparez

Pour bénéficier des meilleurs tarifs, le délégué du syndicat de copropriété doit comparer les différentes offres du marché

Lorsque vous examinerez les offres disponibles, faites attention de ne pas comparer des solutions opposées ! Vérifiez leur cohérence :

  • même périodes,
  • même quantité de gaz,
  • même consommation annuelle de référence (CAR).

Étape 3 : négociez une offre que vous ne pourrez pas refuser

En matière d’énergie, le temps est une donnée essentielle. Pour cela, veillez à négocier des contrats de gaz sur plusieurs années. Votre fournisseur pourra, par exemple, vous proposer une offre intéressante à long terme et disposera d’un délai supplémentaire pour acheter le gaz dans de bonnes conditions. 

Soyez vigilant : certains fournisseurs proposant, aux copropriétés, des offres de gaz sur de longues périodes ont souvent tendance à « gonfler les prix du KWh » pour pallier d’éventuelles fluctuations à la baisse du prix du gaz !

« En négociant sur plusieurs années votre contrat de gaz, vous bénéficierez d’une tarification plus basse mais ne pourrez plus renégocier durant une période donnée ! La solution ? Suggérez une « moyenne à la baisse » à votre fournisseur d’énergie… Vous pourrez ainsi bénéficier d’une baisse de tarif, à un instant T, en échange d’une prolongation de contrat. C’est du gagnant-gagnant ! »

🧾 Individualisation des frais de chauffage, thermostatisation : quelles obligations pour les copropriétés ? 🥵

Étape 4 : soyez stratégique vis-à-vis de la copropriété

Si vous souhaitez agir en toute liberté pour négocier votre tarif et surtout le bon timing avec un fournisseur, vous pouvez obtenir un mandat des copropriétaires. Le moment venu, il vous permettra de discuter avec votre fournisseur du moment opportun pour acheter. Pour avoir plus de poids dans la négociation, regroupez tous les clients que vous représentez par un mandat.

Le mandat de copropriétaires vous permet une plus grande réactivité, pour plusieurs avantages :

  • la possibilité de réaliser des économies à grande échelle ;
  • un gain de temps non négligeable dans votre activité de gestionnaire.

Faire baisser la facture de gaz de sa copropriété est un défi qui vaut la peine d’être relevé ! Mais attention, il n’y a pas que le prix qui est important, il y a aussi le service et les garanties. N’hésitez pas à comparer les offres pour trouver celle qui correspond à vos besoins et vos attentes. Vous souhaitez en savoir plus ?

Photo by Scott Graham on Unsplash

Pour aller plus loin…

Achat de gaz naturel : établir un budget et optimiser sa stratégie

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie