31 mars 2020

Tour de France des énergies, épisode 9 : Bourgogne Franche-Comté

mix énergétique de Bourgogne Franche-Comté
Après le Grand Est, focus sur le mix énergétique de Bourgogne Franche-Comté pour cette neuvième édition de notre tour de l'Hexagone ! Avec ses huit départements, la deuxième région la moins densément peuplée de France compte devenir à terme un « territoire à énergie positive », qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme. L’action régionale porte sur l’efficacité énergétique des bâtiments, la production des énergies renouvelables (EnR) et la mobilisation des citoyens et des territoires. Faisons le point !

Gaz naturel : développer le biogaz

Selon l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME), 52 installations de méthanisation étaient en fonctionnement en Bourgogne-Franche-Comté fin 2018 et 9 en construction. Le biogaz a été très largement valorisé en cogénération (production conjointe d’électricité et de chaleur), avec une puissance installée de 8,6 MW électriques début 2019. L’injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel se développe progressivement via trois installations, avec un débit maximum de 445 Nm3/h.

🌱 Transition énergétique : l’Europe mise sur le gaz naturel 🌱

Electricité : une région loin d'être autonome

Selon les chiffres de RTE (le réseau de transport et d'électricité), la consommation électrique en Bourgogne-Franche-Comté était de 20 000 GWh en 2018, tandis que la production était de 3 500 GWh. Ainsi, le taux de couverture moyen annuel était de 16,2 %. En se limitant à la production d'énergies renouvelables, on atteint une couverture de 12,5 % de la consommation d'électricité. Cependant, entre 2017 et 2018, la production d'électricité a augmenté de 20 % en Bourgogne-Franche-Comté. Une augmentation portée essentiellement par les énergies renouvelables. Pour subvenir à ses besoins en électricité, la région en importe 17 TWh, principalement depuis la région Grand Est et la région du Centre-Val de Loire.

Énergies renouvelables : une entrée en force dans le mix énergétique de Bourgogne Franche-Comté

Les énergies renouvelables représentent la majorité de la production d'électricité en Bourgogne-Franche-Comté. La région recèle de nombreuses ressources naturelles qui sont de plus en plus exploitées : biomasse forestière et agricole, vent, cours d’eau, chaleur fatale issue des procédés industriels. Elles représentent 80 % du parc de production régional, un record à l’échelle du pays ! Le nucléaire est une ressource absente du mix énergétique de Bourgogne-Franche Comté. En contrepartie, le parc éolien installé est de 807,6 MW, la production hydraulique a une puissance installée de 522,6 MW, le parc solaire de 293,6 MW et enfin, le parc bioénergies représente 74,2 MW. Entre 2017 et 2018, l'augmentation de la production d'électricité de 20 % a été réalisée grâce à une hausse de 37,5 % des bioénergies, de 29 % de l'hydraulique, de 24 % du solaire, de 19 % de l'éolien et de 9 % pour la production thermique. D'ici 2020, le schéma régional climat air énergie (SRCAE) projette d’atteindre une production locale d’énergie couvrant 32 % de la consommation régionale.

💨 Gaz à effet de serre : 2019, l’année de la stabilisation ? 💨

Désormais, rien ne vous échappera sur le mix énergétique de Bourgogne Franche-Comté. On se retrouve très prochainement pour une nouvelle analyse régionale. D’ici là, faites escale dans les régions déjà visitées par le maGAZine !
📍 Étape 1 : Bretagne Étape 2 : Hauts-de-France Étape 3 : Auvergne-Rhône-Alpes Étape 4 : Pays de la Loire Étape 5 : Île-de-France Étape 6 : Occitanie Étape 7 : Normandie Étape 8 : Grand Est

Prix du gaz historiquement bas

Que penser du prix indexé dans ce contexte ?

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie