7 février 2020

[Interview] « 80 % des résidences françaises sont trop énergivores et pourraient être optimisées », Neelu Jorre de Saint Jorre, Crust énergie

interview amélioration de la performance énergétique CEE
Spécialiste des travaux de rénovation énergétique, la société Crust énergie est dirigée par Neelu Jorre de Saint Jorre. La Directrice générale adjointe évoque pour le maGAZine les projets d'amélioration de la performance énergétique possibles grâce au dispositif des CEE.

1/ Pouvez-vous vous présenter et nous présenter Crust énergie ?

Je m’appelle Neelu Jorre de Saint Jorre, Directrice générale adjointe chez Crust énergie. J’ai rejoint la société il y a un an en tant que responsable marketing. Avant d’occuper mon poste actuel, j’ai officié dans les 3 cellules de Crust énergie : la cellule commerciale qui permet d’identifier les résidences énergivores, la cellule travaux et la cellule administrative et financière. Crust énergie est une entreprise de services qui facilite les projets de rénovation énergétique grâce au dispositif des CEE, qui couvre 100 % des besoins financiers des porteurs de projet.

À savoir

Le dispositif des CEE existe depuis 2005, avec la mise en vigueur de la loi POPE. Ses avantages :
  • les certificats d’économies d’énergie ne sont pas soumis à des conditions de revenus lorsque l’on travaille avec des professionnels ;
  • ils ne nécessitent pas d’avance d’argent pour la réalisation des travaux.
La seule obligation est d’utiliser les fonds débloqués pour réaliser des travaux de rénovation énergétique.
Il existe une dizaine de subventions ou de financements possibles pour réaliser des travaux d'amélioration de la performance énergétique. La plupart des Français n’en ont pas connaissance, ce qui est dommage dans un contexte de précarité énergétique. Les Échos font état d’une situation plus inquiétante : 64 % des Français sont incapables de citer une aide à la rénovation énergétique, alors que 30 % d’entre eux restreignent leur consommation de chauffage en hiver. Les missions de Crust énergie sont donc de :
  • travailler sur l’attribution du financement ;
  • identifier les résidences énergivores – ce qui concerne plus de 80 % d’entre elles ;
  • informer les copropriétaires, notre cible principale ;
  • communiquer avec les gestionnaires de syndic, qui sont les véritables décisionnaires, pour contractualiser avec eux la réalisation de travaux ;
  • piloter les travaux, une fois qu’ils sont validés.

2/ Quelle est votre méthode de travail ? En quoi vous différencie-t-elle de la concurrence ?

Chez Crust énergie, nous sommes les seuls à proposer un service clé en main couvrant toutes les étapes de déroulement des travaux :
  • La pré-visite technique. Un technico-commercial se déplace et vérifie l’éligibilité du bâtiment, la faisabilité du chantier. Il fait ensuite un relevé de la surface à rénover.
  • L’établissement d’un devis à 0 €. Ce document permet d’expliquer que la surface est éligible et fait apparaître le montant de la prime CEE attribuée. Crust énergie avance ensuite les frais nécessaires.
  • L’envoi du devis au gestionnaire de copropriété pour signature.
  • La recherche de sous-traitants au sein du pôle travaux. Nos experts cherchent dans leur réseau de 150 sous-traitants la force de travail disponible pour réaliser les travaux, puis organisent leur intervention.
  • L’organisation de la vie de chantier. Coordonner les travaux est souvent un point bloquant à la réalisation de travaux de rénovation énergétique. Il faut donc trouver et coordonner les équipes, suivre le chantier, et être présent pour veiller à leur bon déroulement.
  • La certification des chantiers. Crust énergie fait appel à un organisme certificateur externe, agréé par le Cofrac, pour certifier 100 % de nos chantiers. Un véritable avantage concurrentiel, puisque nous sommes les seuls à opérer de la sorte !
  • L’élaboration du rapport et la clôture du dossier. Une fois le rapport achevé, nous clôturons le dossier et attestons sur l’honneur de la bonne réalisation des travaux.

3/ Que pouvez-vous nous dire sur l'amélioration de la performance énergétique d’une copropriété ?

En moyenne, sur des installations vieillissantes comme des barres d’immeubles des années 1970, on peut tabler sur 15 % d’économies d’énergie. Et ce, à condition que l’on réalise le calorifugeage (isolation des canalisations d’eau et de chauffage), le flocage (isolation du sol le plus bas du bâtiment) et le matelas (isolation des vannes d’arrêt) de la copropriété. Nous avons par exemple réalisé le calorifugeage d’une résidence de banlieue parisienne, nommée Le clos des acacias. L’installation était vieillissante, des travaux étaient nécessaires pour réduire les dépenses énergétiques des habitants. Sans la subvention obtenue avec l’aide de Crust énergie, les copropriétaires n’auraient pas pu mener ces opérations.
Enquete_Professionnels_et_gaz_naturel

Participez à l'enquête : les professionnels et le gaz naturel

Prenez 5 minutes pour répondre à nos quelques questions !

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie