7 janvier 2020

Tour de France des énergies, épisode 8 : Grand Est

mix énergétique du grand est
Huitième volet de notre tour de l'Hexagone. Après la Normandie, focus sur le mix énergétique du Grand Est. En 2016, les trois départements – Alsace, Lorraine et Champagne-Ardennes – ont consommé 191 626 GWh. Avec une consommation moyenne de 34,5 MWh/habitant, la région Grand Est consomme plus que la moyenne nationale de 26 MWh. Mais quelles énergies sont à l’origine de tels chiffres ? C’est ce qu’on va voir !

Gaz naturel : 2e source du mix énergétique du Grand Est

Dans la région Grand Est, le gaz naturel est la deuxième énergie consommée (49 797 GWh en 2016) juste après les produits pétroliers (64 533 GWh) et devant l'électricité (42 413 GWh). C'est la première région consommatrice de gaz naturel en France, compte tenu de son activité industrielle. Ces trois sources couvrent ensemble 82 % de l’énergie finale consommée. Qui plus est, les énergies fossiles (produits pétroliers, gaz naturel et combustibles minéraux solides, part du mix électrique et du mix chaleur et froid issus de réseau) représentent plus de 60 % de la consommation énergétique régionale. Au total, 1 306 communes sont desservies par le réseau de distribution de gaz sur les 5 135 agglomérations que compte la région. On note néanmoins la présence d’une large zone peu desservie qui s’étend des Ardennes à l’Ouest vosgien.

🌱 Objectif neutralité carbone en 2050 pour l’Europe 🌱

Électricité : une légère baisse de la consommation

En 2017, la consommation finale d’électricité de la région Grand Est s’établit à 42 413 GWh. Elle enregistre une diminution de 1 % par rapport à 2016, pour la première fois depuis 2014. Corrigée des effets climatiques, cette diminution poursuit sa lancée depuis 2010. Autre fait remarquable : en moyenne, la production d'électricité de la région couvre plus du double de sa consommation ! On peut noter également une solidarité électrique avec les régions voisines et les pays frontaliers. En 2017, la région Grand Est exportait 56,5 TWh vers les Hauts-de-France, l'île-de-France, la Bourgogne-Franche-Comté, la Suisse, l'Allemagne et le Luxembourg. Elle importe en revanche 0,5 TWh depuis la Belgique.

🌦 « La météo est responsable d’⅓ de la baisse de la consommation de gaz » 🌦

Énergies renouvelables : des dynamiques variables

Les filières renouvelables ont aujourd’hui une place de choix dans le mix énergétique du Grand Est, mais elles doivent encore être développées pour pouvoir atteindre les objectifs nationaux. En 2016, la production d’énergies renouvelables s’élevait à 38 262 GWh, et les ENR (hydraulique, éolien, solaire, bioénergies) représentaient 20 % de la consommation finale d’énergie régionale. Elles ont atteint les 30,3 % en 2017, prenant ainsi une nette avance par rapport à la moyenne nationale (15,7 % de la consommation d’énergie finale en 2016). Par ailleurs, la production d’énergie primaire renouvelable du Grand Est a augmenté de 77 % entre 2005 et 2016, principalement grâce aux filières bois-énergie, agrocarburants et éolien. Néanmoins, les dynamiques varient fortement selon les filières : certaines affichent un rythme de progression lent et régulier (bois énergie, pompes à chaleur aérothermiques) et d’autres ont connu un véritable essor avant de se stabiliser (agrocarburants). D'un autre côté, certaines filières se développent fortement (éolien, solaire photovoltaïque, biogaz), tandis que d'autres se maintiennent sans montrer de réelle augmentation de production (hydraulique, incinération des déchets). Alors que la production éolienne a progressé de 12,7 % entre 2016 et 2017, la filière bois-énergie s’impose comme la première source d’énergies renouvelables dans le Grand Est. Elle représente 38 % de la production d’ENR toutes filières confondues.

☀️ [Interview] « Les entreprises doivent se saisir de la question du solaire » ☀️

Vous savez désormais tout du mix énergétique du Grand Est. On se retrouve très prochainement pour une nouvelle analyse régionale. D’ici là, faites escale dans les régions déjà visitées par le maGAZine !
📍 Étape 1 : la Bretagne Étape 2 : les Hauts-de-France Étape 3 : Auvergne-Rhône-Alpes Étape 4 : Pays de la Loire Étape 5 : Île-de-France Étape 6 : Occitanie Étape 7 : Normandie

Prix du gaz historiquement bas

Que penser du prix indexé dans ce contexte ?

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie