19 septembre 2019

Quels sont les prix du gaz en Europe ?

Tout le monde n’est pas égal face au prix du gaz en Europe. En effet il existe d’importantes disparités entre les pays. En se basant sur les données Eurostat de 2018, le MaGAZine s’est penché sur le sujet...

Les prix du gaz les plus élevés : La Finlande et la Suède brûlent de l’or !

Prix du gaz en europe 2018 Voici deux pays où le bois est roi et le gaz… Cher ! Avec un prix hors TVA de 54,60 euros en moyenne sur l’année 2018, la Finlande trône à la première place du classement, suivi de près par la Suède, où le gaz a coûté un peu de plus de 50 euros le MWh.  Un constat étonnant compte tenue de la proximité géographique avec la Russie à l’est et la Norvège à l’Ouest, deux grands producteurs de gaz naturel. Comment expliquer de tels prix ? Les taxes ! Particulièrement élevées dans ces deux pays, les taxes sur le pétrole et le gaz naturel pèsent énormément sur le consommateur final. Un Finlandais paiera ainsi son gaz naturel plus de 2 fois plus cher qu’un Roumain, un Bulgare, ou même un Belge.

Les prix du gaz les plus bas : les pays de l’est à la fête

Les pays de l’Est bénéficient de prix particulièrement intéressants en ce qui concerne le gaz naturel. La Roumanie est le pays le moins cher d’Europe, avec un prix moyen hors TVA de 26,31 euros. En tant que professionnels, vous retrouverez des prix compris entre 27 et 30 euros du MWh dans des pays tels que la Hongrie, la Bulgarie, la Slovaquie ou les Pays Baltes. Ces prix bas s’expliquent dans ce cas par la proximité de la Russie qui achemine de grandes quantités de gaz naturel vers l’Ouest à l’aide d’un important réseau de gazoducs. La Roumanie bénéficie en plus de ses propres ressources gazières qui lui permettent de subvenir à la plus grande partie de ses besoins, tirant un peu plus les prix vers le bas. L’Angleterre dispose également de ses propres gisements et peut proposer de ce fait des prix très bas. La Belgique quant à elle brille par des prix extrêmement bas en dépit du fait qu’ils dépendent totalement de leurs importations ! Cela est en partie lié à une interconnexion directe avec la Grande Bretagne.

Et la France dans tout ça ?

La France reste un pays où le gaz est cher. En 2018, le MWh coûtait 36,52 euros en moyenne (pour les professionnels). Faisant de l’Hexagone le 5ème pays le plus cher d’Europe ! Entre une TICGN à 8,45 € du MWh au moins jusqu’à décembre 2019 et la CTA, le gaz français reste l’un des plus taxé au monde. Et la trajectoire prévue pour la TICGN nous indique que cette pression des taxes ira en s’intensifiant. La France ne dispose plus de gaz naturel sur son territoire depuis 2013 après la fermeture du gisement de Lacq dans les Pyrénées Atlantiques. Elle ne peut donc plus compter que sur ces importations. Les facteurs taxes et ressources propres laissent présager que les prix du gaz en France resteront dans le top 5 du classement Européen à moyen terme. Mais ne partez pas tout de suite en Roumanie... Nous comptons encore sur vous ! La vie d’un acheteur de gaz est faite d’opportunités. Si vous savez les saisir, vous pourrez regarder ces prix moyens avec la satisfaction du travail bien fait ! Abonnez-vous à la Weekly et suivez le prix du gaz tous les lundi pour ne rien laisser au hasard !

🔎 Abonnez-vous à la Weekly 🔍

Prix du gaz historiquement bas

Que penser du prix indexé dans ce contexte ?

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie