26 juin 2019

Unités de mesure : la conversion kWh – m3

Unités de mesure : la conversion kWh - m
En France, les compteurs indiquent le nombre de mètres cubes consommés, alors que sur les factures apparaissent des kWh (kilowattheures). Lorsqu'il s'agit de grands volumes de gaz, on parle même en milliards de mètres cubes, via une unité appelée BCM (“billion cubic meters”) ! Qu’est-ce qui explique l’existence de ces différentes unités de mesure ? Que valent-elles ? Comment passe-t-on du mètre cube au kilowattheure ? Le MaGAZine vous dit tout… à vos calculatrices !

Le BCM, pour les contrats à long terme

Vous ne connaissez pas (encore) le BCM ? Pas très surprenant : le Billion Cubic Metres - ou milliard de mètres cubes en anglais - n’est pas une unité de mesure utilisée en France dans les contrats gaz “classiques”. Il vous est sûrement familier, en revanche, si vous travaillez à l’international, sur le long terme et sur de gros volumes. Selon la définition de l’Agence Internationale de l’Énergie, une organisation internationale fondée à l’OCDE et basée à Paris, un BCM correspond :
  • à 38,2 petajoules, soit 1,06 x 10^10 kWh, de gaz naturel russe ;
  • à 41,4 petajoules, soit 1,15 x 10^10 kWh de gaz naturel d’origine qatarie.
Le BCM est donc une unité internationale qui dépend de l’origine du gaz naturel !

Le Wh

Le wattheure, codifié Wh, est l’unité de mesure de l’énergie la plus répandue en France. Il sert notamment pour le gaz naturel, mais aussi pour l’électricité. Le kWh (pour kilowattheure, soit 1 000 wattheures) correspond ainsi à l’énergie consommée pendant une heure par un appareil dont la puissance est évaluée à 1 kilowatt. Les factures de gaz naturel sont exprimées en kWh (ou MWh pour mégawattheure), et pourtant, nos compteurs indiquent la consommation en m3. Pourquoi cette différence ? Tout simplement parce que chaque mètre cube de gaz ne contient pas le même pouvoir calorifique, c’est-à-dire la même quantité d’énergie par unité de volume. Ainsi, les fournisseurs doivent mesurer ce pouvoir calorifique, afin que les consommateurs ne payent que la quantité réelle d’énergie consommée !

Comment passe-t-on du m3 au kWh ?

Pour établir les factures, les fournisseurs appliquent un coefficient de conversion qui permet de transformer en kilowattheure le volume de gaz affiché en mètre cube sur les compteurs de gaz naturel. Il est en général compris entre 9 et 12,5 kWh/m3, et dépend de plusieurs facteurs :
  • la qualité du gaz, et notamment le pourcentage de méthane qu’il contient ;
  • les conditions de livraison, et notamment l’altitude du point de livraison, qui font varier la température et la pression;
  • la pression qui sera de 300 mbar pour un client professionnel ayant une forte consommation de gaz naturel alors cette même pression pourra être de 20 mbar seulement pour un lieu de consommation plus faible.
Les gestionnaires du réseaux de distribution se chargent de calculer ce coefficient de conversion. Ils utilisent pour cela les informations fournies chaque jour par les gestionnaires des réseaux de transport. Si les unités de mesures vous intéressent vraiment beaucoup, nous ne pouvons que vous conseiller d'aller faire un tour sur le site du bureau international des poids et mesure !
Enquete_Professionnels_et_gaz_naturel

Participez à l'enquête : les professionnels et le gaz naturel

Prenez 5 minutes pour répondre à nos quelques questions !

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie