5 février 2019

Objectif neutralité carbone en 2050 pour l’Europe

neutralité carbone en Europe
Le 28 novembre 2018, la Commission européenne a présenté son projet de stratégie climatique à long terme : « Une planète propre pour tous ». L'occasion de réaffirmer sa volonté de mettre en action les objectifs de l'Accord de Paris, ratifié en 2015, et d’atteindre la neutralité carbone d'ici 2050. Retour sur le principe de neutralité et les modalités proposées pour l'atteindre.

🇪🇺 Système d’échange de quotas d’émission de l’UE : la phase 4 en route 🇪🇺

Qu’est-ce que la neutralité carbone ?

La neutralité carbone est le « zéro émissions net ». Autrement dit, un équilibre entre les émissions de gaz à effet de serre (GES) et leur captation dans des puits naturels, tels que les forêts et les océans, ou artificiels. L'atteinte de la neutralité carbone d'ici 2050 est, selon le dernier rapport du GIEC, une nécessité pour limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C. Au niveau mondial, les émissions de GES sont pourtant à nouveau à la hausse après 3 ans de stabilité. Seule L'Union Européenne, 3e émetteur de GES derrière la Chine et les États-Unis, affiche cette année un bilan encourageant (-0,7 %).

🌍 Quel paysage énergétique mondial en 2050 ? 🌍

Quelle stratégie climatique pour l’Union européenne ?

L'Europe a fixé précédemment son objectif pour une économie bas carbone : réduire de 80% les émissions de GES d'ici 2050, par rapport à 1990. La Commission européenne propose aujourd'hui via cette publication un plan d’action et une vision commune pour la politique climatique et énergétique européenne. Huit scénarios ont été étudiés et soumis aux États-membres. Seuls les deux plus ambitieux, privilégiés par l'exécutif européen, permettent une atteinte de la neutralité carbone en 2050. Plusieurs axes de travail ont été définis, parmi lesquels :
  • augmenter l’efficacité énergétique ;
  • prioriser la mise en place des énergies renouvelables et l’électrification (décarbonée) ;
  • favoriser la démocratisation de la mobilité propre, des smart-grids (réseaux d’infrastructures intelligentes) et de l’économie circulaire ;
  • poursuivre les progrès de l’industrie européenne et intégrer davantage de bioéconomie ;
  • innover et déployer des technologies de capture et de stockage du CO2 résiduel (puits de carbone naturels ou artificiels pour absorber les émissions de l'agriculture, par exemple).

💨 CO: petit nouveau dans l’analyse technique du marché du gaz 💨

Montrer la voie à suivre pour la neutralité climatique

La Commission souhaite présenter aux États-membres et à la société civile (collectivités, secteurs privés, citoyens) le chemin à suivre pour atteindre la neutralité carbone d'ici 2050. Le rôle du document proposé est de prouver qu'il est possible d'atteindre l'objectif tout en maintenant des bénéfices économiques et sociaux (création d’emplois, gains de santé publique, moindre impact des phénomènes climatiques). Elle incite ainsi les États européens à adopter des stratégies nationales ambitieuses d’ici 2020 et rappelle à la communauté internationale l’engagement commun pris lors de l’Accord de Paris. Prochaine étape : le Conseil européen de Sibiu en Roumanie, le 9 mai 2019, nommé « L’avenir de l’Europe ». L’occasion pour les institutions communautaires et chefs d’États de débattre et de se prononcer sur le choix du scénario vers lequel tendre.
Enquete_Professionnels_et_gaz_naturel

Participez à l'enquête : les professionnels et le gaz naturel

Prenez 5 minutes pour répondre à nos quelques questions !

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie