12 novembre 2018

Marché du gaz : l’analyse technique d’octobre 2018

prix du gaz naturel marché du gaz naturel
Comme chaque mois, le maGAZine vous propose son analyse technique du marché du gaz du mois précédent. Inscrivez-vous à notre newsletter pour être certain de n’en louper aucune !

Le marché du gaz en octobre 2018

Pour commencer ce mois d’automne, les prix du gaz sur le marché spot se stabilisent tandis que ceux sur le long terme suivent une hausse soutenue par le charbon, le CO2 et le pétrole. En semaine 41, les prix du gaz à court terme ont bénéficié des fortes températures réduisant la demande en électricité. En semaines 42 et 43, les prix court terme restent stables tandis que ceux sur le long terme s’affaiblissent sous les influences du brent, charbon et CO2. En semaine 44, moment de l'arrivée de la nouvelle place de marché unique en France (PEG), les prix du gaz ont profité d'une part, de la baisse généralisée sur les marchés énergétiques et d'autre part, des températures douces en Europe.

🕣 Changement d’heure : une bonne nouvelle pour votre facture de gaz naturel ? 🕣

Certains drivers du prix du gaz

Le prix du pétrole

En octobre, le prix du brent a perdu 8,2 % pour passer de 85 $ à 78 $ le baril. En semaine 40, il a atteint son plus haut point depuis 4 ans en dépassant les 85 $, avant d’être corrigé à la baisse du fait de prises de bénéfices. En semaine 41, une baisse est amorcée après la révision à la baisse des prévisions de croissance mondiale et une hausse des stocks américains. Néanmoins, les craintes d'une escalade de l'affaire Jamal Khashoggi avec l'Arabie Saoudite mènent à une ouverture à la hausse en semaine 42. Sans attendre, la correction est à la baisse compte tenu des stocks américains plus importants que prévu. Une tendance qui se poursuivra en semaine 43 et 44 sous l'effet des réserves américaines et de la faiblesse de Wall Street.

⛽️ Pourquoi parle-t-on de Brent dans l’analyse du gaz naturel ? ⛽️

Le taux de change EUR/USD

En octobre, la parité euro/dollar a été très volatile avec une tendance baissière influencée majoritairement par le budget italien. Dès le début du mois, les craintes face à la ligne économique transalpine ont influencé l'euro à la baisse par rapport au dollar. Sans compter que la monnaie américaine profite toujours des accords commerciaux USA-Canada-Mexique. En semaine 41, l'euro s'est affaibli, puis a repris de la vigueur grâce à la perspective optimiste de la future conclusion du deal sur le Brexit. En semaine 42 et 43, le Brexit et le budget italien ont néanmoins continué de discriminer l'euro. Puis, la parité a été fragilisée par l'annonce d’Angela Merkel de se retirer de son parti, la CDU. L’euro a fini par remonter la pente grâce à une inflation.

🔎 Tous les drivers du prix du gaz résumés en infographie 🔍

Les températures

En octobre 2018, les températures ont beaucoup contrasté, tout en restant la plupart du temps au-dessus des normales.

Jusqu'au 20 et dans la continuité du mois de septembre, les conditions anticycloniques ont dominé pour apporter des températures encore très chaudes pour la saison. Mais en fin de mois, les températures ont nettement chuté et la France a connu un épisode hivernal précoce. Cependant, le passage sous les normales de saison n’a pas duré.

🌡Pourquoi températures et prix du gaz sont-ils liés ? 🌡

Les émissions de CO2

La valeur du CO2 a perdu 14 % en octobre, passant ainsi de 21,2 à 18,2 €/t. En début de mois, le CO2 a connu une faible hausse puis fléchi à la faveur de l'annonce d’un « no deal » sur le Brexit. En semaine 42, il a atteint son niveau le plus bas depuis un mois après de faibles enchères et des ventes techniques. Le tout, avant de remonter vers 20 €/t en cours de semaine. Les semaines 43 et 44 étaient toujours orientées à la baisse en suivant les prix de l'énergie, alors que le marché était mieux équilibré.

💨 CO2 : petit nouveau dans l’analyse technique du marché du gaz  💨

Passionné d’énergie, vous souhaitez tout savoir sur les évolutions du marché du gaz naturel ? Suivez l’actualité des marchés de l’énergie en vous inscrivant à la Weekly !

Prix du gaz historiquement bas

Que penser du prix indexé dans ce contexte ?

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie