8 novembre 2018

Tour de France des énergies, épisode 4 : Pays de la Loire

énergie dans les Pays de la Loire
Pour cette 4e étape de notre tour de France des mix énergétiques régionaux, direction les Pays de la Loire. Comment cette cette région de 32 000 km2 entre terre et Océan gère t-elle sa production et sa consommation d’énergies ? Suivez le guide de l'énergie dans les Pays de la Loire !

Gaz naturel : troisième énergie dans les Pays de la Loire

Dans cette région de 3,7 millions d'habitants, le gaz naturel est la troisième énergie consommée, après le pétrole et l'électricité. En 2012, le gaz représentait 16 % du mix énergétique régional. Dans les Pays de la Loire, la consommation de gaz naturel s'élève à 24,5 TWh en 2017, soit 5,3 % de la consommation nationale. Un volume en hausse de 0,2 % par rapport à 2016, qui suit la tendance nationale de +0,4%. La répartition de la consommation de gaz naturel est de :
  • 16,8 TWh pour les particuliers ;
  • 7,7 TWh pour les clients industriels (localisés en majorité dans le bassin de l'estuaire de la Loire).

Le terminal méthanier de Montoir de Bretagne

Entre 2016 et 2017, le volume de gaz acheminé depuis le terminal méthanier de Montoir de Bretagne a augmenté de 62 %, passant de 11 TWh à 28,4 TWh. Le site est équipé de 3 réservoirs de 120 000 m3 chacun. Avec une capacité de réception de 10 milliards de m3 de gaz naturel liquéfié (GNL) par an, c'est le deuxième terminal méthanier national, derrière celui de Dunkerque (13 Gm3/an).

⛽️ Le stockage du GNL : comment ça fonctionne ? ⛽️

Électricité : une forte dépendance aux régions voisines

Consommation

Représentant 27 % du mix régional en 2012, l'électricité se classe deuxième sur le podium de l'énergie dans les Pays de la Loire après le pétrole (48 %). La région pèse pour 5,6 % dans la demande électrique nationale. En 2017, 25,2 TWh d'électricité sont consommés dans la région :
  • 12,7 TWh par les professionnels et particuliers ;
  • 10,3 TWh par les PME/PMI ;
  • 2,2 TWh par les grandes industries (22 % pour l'énergie-combustibles minéraux, 15 % pour le papier/carton et 11 % dans les transports ferroviaires).

Un exode qui impacte la consommation d’électricité

Entre 2006 et 2016, la consommation de l'énergie dans les Pays de la Loire a augmenté de 11,2 %, contre 3,1 % à l'échelle nationale. En cause, la forte augmentation de la population sur la période : +260 000 habitants entre 2006 et 2015.

Production et import

En 2016, la région a produit 4,5 TWh d’électricité, soit 18 % seulement de la consommation. Des importations massives sont donc nécessaires pour combler la demande locale. Elles sont assurées par les régions voisines, et notamment par les centrales nucléaires de Chinon (Indre-et-Loire) ou Flamanville (Normandie). La production locale est avant tout assurée par l’énergie thermique à combustible, qui représente 73 % des capacités installées, et fait des Pays de la Loire le premier parc français en la matière. La production d'électricité à partir de cette énergie a atteint 4 TWh en 2016, soit 3,4 % de plus qu'en 2015.

La centrale de Cordemais, en Loire Atlantique

La centrale de Cordemais (fioul et charbon), plus importante centrale thermique française, est à l’origine d’une grande partie de la production électrique régionale.
La deuxième source de production d'électricité est l'éolien, avec une production de 1,26 TWh en 2016.

⚡️ Quel mix électrique pour la France en 2050 ? À vos estimations ! ⚡️

Les énergies renouvelables tirées par l'éolien offshore

En 2016, le parc d'énergies renouvelables représente 34 % de la capacité de production électrique régionale. Cette production renouvelable est constituée de :
  • 1261 GWh d'éolien ;
  • 443 GWh de solaire ;
  • 35 GWh de bioénergies ;
  • 19 GWh en hydraulique.

Une belle évolution du parc renouvelable

Entre 2012 et 2016, le parc des énergies renouvelables des Pays de la Loire est passé de 800 à 1 200 MW, avec un doublement des capacités solaires et un accroissement de plus de 40 % de la capacité éolienne.
Prochainement, deux parcs éoliens en mer, au large de Saint-Nazaire et Noirmoutier, seront mis en service pour assurer 1000 MW supplémentaires. Soit une multiplication par 2 du parc des énergies renouvelables. Vous savez désormais tout sur l’usage de l'énergie dans les Pays de la Loire. À très bientôt pour une nouvelle analyse régionale ! D’ici là, retrouvez les précédentes étapes de notre Tour de France.
📍 Étape 1 : la Bretagne Étape 2 : les Hauts-de-France Étape 3 : Auvergne-Rhône-Alpes

Sources : Dropec, Pays de la Loire, Auran, RTE Image à la Une : Maxpixel  

Pour aller plus loin…

Achat de gaz naturel : établir un budget et optimiser sa stratégie

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie