29 octobre 2018

Tour de France des énergies, épisode 3 : Auvergne-Rhône-Alpes

mix énergétique d'Auvergne-Rhône-Alpes
En route pour la troisième destination du Tour de France des énergies. Après les Hauts-de-France, descendons vers le Centre-Est pour décrypter le mix énergétique d'Auvergne-Rhône-Alpes. Quel est le profil énergétique de cette région très hétérogène de 70 000 km2 et consommant 12,8 % de l’énergie nationale ? Suivez le guide !

Gaz naturel : la 4e région consommatrice de France

Dans la deuxième région économique de France (11,6 % du PIB national), la consommation de gaz naturel s'élève à 52 TWh en 2016. Un volume qui représente 11 % de la consommation française totale du gaz. Il s’agit de la troisième énergie du mix énergétique d'Auvergne-Rhône-Alpes (20 %), après les produits pétroliers (41 %) et l’électricité (27 %). 85 % de cette consommation de gaz est réalisée, à part pratiquement égale, par l'industrie et le résidentiel. Fait intéressant : alors que la consommation de gaz naturel recule en France de 1,2 point entre 2015 et 2016, elle augmente de 4,3 points dans la région. Les causes ? Le premier trimestre 2016 plus froid qu'en 2015 et une fin d'année 2016 qualifiée de « glaciale ».

🌡 Pourquoi le prix du gaz est-il corrélé à la température extérieure ? 🌡

Mix énergétique d'Auvergne-Rhône-Alpes : la première région française productrice d'électricité

Production et consommation

Dans cette région de 7,8 millions d'habitants, la consommation d'électricité s'élève à 62 TWh en 2016 :
  • 36,4 TWh pour la grande industrie (principalement métallurgie, chimie, sidérurgie) et les PME/PMI ;
  • 6,2 TWh pour les professionnels ;
  • 19,7 TWh pour les particuliers ;
  • 3,8 TWh pour le pompage.
Ces volumes représentent 14 % de la consommation électrique française, plaçant la région sur la deuxième marche du podium national, derrière l'Île-de-France et juste devant les Hauts-de-France.

Un véritable boom de la consommation électrique

Avec une hausse de la consommation finale de 3,1 % entre 2013 et 2016, contre 0,02 % à l'échelle nationale, la région Auvergne Rhône-Alpes bat un record. Cette croissance s'explique par la démographie de la région, plus importante qu’au niveau national.
Côté production électrique, Auvergne-Rhône-Alpes est la première région nationale avec un excédent de 60 % par rapport à sa consommation. En 2016, 37 GWh excédentaires ont été acheminés vers d'autres régions ou vers des pays frontaliers.

Le mix électrique régional

Avec 50 % des capacités installées, le nucléaire constitue la part la plus importante du parc de la région. Au total, cette ressource fossile représente 69 % du mix électrique régional. Les 4 centrales régionales (Le Bugey, Saint-Alban-Saint-Maurice, Cruas et Le Tricastin) couvrent par ailleurs 21 % du parc nucléaire national.

Le nucléaire en nette baisse

Entre 2015 et 2017, la production nucléaire régionale a baissé de 17,5 %, contre une baisse de 7,9 % à l'échelle nationale. Cette diminution s’explique par les opérations de maintenance et de contrôle de l’Autorité de sûreté nucléaire au deuxième semestre 2016.
L'énergie hydraulique représente quant à elle 42 % des puissances installées dans la région. Elle participe à 26 % de la production régionale d’électricité, ce qui place Auvergne-Rhône-Alpes en pôle position pour le développement de l’hydraulique. Grâce à sa géographie favorable, la région produit en effet 11,6 TWh d'électricité par an à partir de cette ressource. Elle compte à elle seule 46 % des capacités nationales. Derrière elle, on retrouve la région Midi-Pyrénées-Languedoc Roussillon avec une production annuelle d'électricité hydraulique de 5,4 TWh.

⚡️ Quel mix électrique pour la France en 2050 ? Faites votre répartition ! ⚡️

Énergies renouvelables : une région exemplaire portée par l'hydraulique

En 2016, 41,6 % de la consommation électrique en Auvergne-Rhône-Alpes étaient couverts par les énergies renouvelables, contre 19,6 % au niveau national. Une production constituée de :
  • 28 014 GWh d'origine hydraulique ;
  • 854 GWh d'éolien ;
  • 811 GWh d'énergie solaire ;
  • 954 GWh à partir de bioénergie.
Dans le cadre de la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) la région a remporté 9 projets pour l'installation de petits sites hydroélectriques. D’ici 2030, elle mise sur une augmentation de 36 % de la production d’énergies renouvelables par rapport à 2015, portée par le bois énergie, la méthanisation et le solaire.

📅 Ce que la Programmation pluriannuelle de l’énergie va changer 📅

Vous savez désormais tout sur le mix énergétique d'Auvergne-Rhône-Alpes. On se retrouve très prochainement pour une nouvelle analyse régionale ! En attendant, retrouvez les précédentes étapes de notre Tour de France des énergies.
📍 Étape 1 : la Bretagne Étape 2 : les Hauts-de-France

Autres sources : Données locales consommation d’énergie 2016 en Auvergne-Rhône-Alpes Région Auvergne-Rhône-Alpes

Image à la Une : Unsplash – Hugues de Buyer-Mimeure

Prix du gaz historiquement bas

Que penser du prix indexé dans ce contexte ?

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie