9 août 2018

Marché du gaz : l’analyse technique de juillet 2018

marché du gaz naturel
Comme chaque mois, le maGAZine vous propose son analyse technique du marché du gaz naturel du mois précédent. Inscrivez-vous à notre newsletter pour être certain de n’en louper aucune ! marché du gaz naturel marché du gaz naturelmarché du gaz naturel

Le marché du gaz naturel en juillet 2018

Les prix spot du gaz naturel n’ont cessé d’augmenter et diminuer très faiblement durant la majeure partie du mois, principalement sous l’influence des variations de la demande en électricité. La première semaine du mois a ainsi vu le prix spot du gaz naturel augmenter légèrement après la vague de chaleur, entraînant davantage de besoins en énergie électrique dans un contexte d'acheminement de charbon difficile. Après une semaine 29 caractérisée par une stabilité en dépit d'une baisse des prix du pétrole (amortie notamment par le charbon), la semaine 30 affiche une hausse des prix spot tirée par l'augmentation du montant de l'électricité. Sur toute la courbe, en revanche, les prix sont orientés à la baisse, dans le sillage du pétrole et du charbon. Après des fluctuations importantes, l'indice Month-Ahead revient quant à lui légèrement en dessous de sa valeur de début de mois.

💰 Gaz naturel : le tarif de distribution augmente le 1er juillet 💰

Certains drivers du prix du gaz

marché du gaz naturel

Le prix du pétrole

Après un début de semaine 28 en forte hausse (+1,5 $) qui fait écho à la crainte des marchés sur l'insuffisance de l’augmentation de production de l'OPEP, le cours du brent a chuté de 7,3 dollars entre le 10 et le 16 juillet (passant de 78,9 à 71,6 $). Deux annonces expliquent cet effet :
  • les États-Unis envisagent de taxer 200 milliards de dollars supplémentaires de produits importés de Chine, présageant ainsi une baisse de la consommation chinoise en pétrole ;
  • la Libye a annoncé, contre toute attente, la réouverture de 4 terminaux pétroliers.
Après une légère hausse en fin de semaine 29, la semaine 30 affiche un cours stable. Et ce, malgré le gonflement des stocks de brut aux États-Unis, consécutif à une production de 11 millions de barils par jour. Pour clôturer le mois, le cours de l'or noir est relancé à la hausse après les tensions entre les États-Unis et l'Iran, des grèves sur des plateformes britanniques offshore ainsi que des stocks américains plus faibles que prévu.

🔎 Pourquoi parle-t-on de Brent pour analyser le marché du gaz naturel ? 🔍

Le taux de change EUR/USD

marché du gaz naturel Globalement, le mois a été marqué par une minime hausse de la parité euro/dollar pour finir avec une valeur de 1,17. Entre temps, le taux de change a été très volatile en semaine 28, en raison :
  • des tensions commerciales entres les États-Unis et leurs partenaires ;
  • de l'annonce d'une révision de la croissance aux US et de l'accord européen sur la politique migratoire.
En semaine 29, la parité a légèrement diminué face aux effets conjugués de l'attentisme de la BCE dans sa politique monétaire et d'indicateurs encourageants sur l'économie américaine. Le 17 juillet, le billet vert a néanmoins augmenté après les déclarations optimistes du patron de la FED, Jerome Powell, concernant la croissance américaine. Le dollar a perdu son avantage deux jours plus tard, lorsque Donald Trump a critiqué, via un tweet, la politique de resserrement monétaire de la FED. Enfin, en semaine 31, la parité euro/dollar est redevenue stable malgré la rencontre entre Jean-Claude Juncker et Donald Trump sur le commerce international.

📈 Les drivers majeurs du prix du gaz naturel résumés en infographie 📉

Les températures

marché du gaz naturelDepuis fin juin, les températures sont restées chaudes sur l'ensemble du pays. Et ce, notamment sur la moitié nord de l'Hexagone où elles ont été en moyenne 2 à 4 °C au-dessus des normes de saison. Ce mois de juillet 2018 a été marqué par des conditions le plus souvent anticycloniques. En semaine 28, la vague de chaleur s'est poursuivie. En semaine 29, on a assisté à une légère baisse des températures en deçà des normes. Enfin, en semaines 30 et 31, les températures sont remontées au-dessus des normales avec un pic de chaleur de 29 °C atteint le 27 juillet.

🌡 Pourquoi températures et prix du gaz sont-ils liés ? 🌡

Les émissions de CO2

marché du gaz naturelEn juillet, le cours du CO2 a gagné pratiquement 2 euros grâce à deux vagues de hausse entrecoupées d'une une période stable en semaine 29, due à la baisse des prix de l'énergie. Les explications de cette hausse sont :
  • une première demande grandissante du secteur électrique en semaines 28 et 29 ;
  • une deuxième hausse des prix de l'électricité faisant augmenter le cours du CO2 de plus de 1 €.
En franchissant la barre des 17 €, le CO2 a atteint un nouveau record sur les 7 dernières années. En semaine 31, après un second record battu, le CO2 a fini par se consolider autour de 16,9 €/t.

🌍 Bilan des émissions de gaz à effet de serre : en quoi consiste-il ? 🌍

Passionné d’énergie, vous souhaitez tout savoir sur les évolutions du marché du gaz naturel passées et à venir ? Suivez l’actualité des marchés de l’énergie à la loupe en vous inscrivant à la Weekly !

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie