22 juin 2018

Norme ISO 20400 : cap vers l’achat responsable

iso 20400
Adoptée début 2017 par 22 pays, la norme ISO 20400 définit un cadre international unique pour les stratégies d’achats responsables, notamment en matière de gaz naturel. Dans un contexte économique globalisé, l’adoption d’un langage commun au sein des chaînes d’approvisionnement était une nécessité. Que contient cette norme ? Quels bénéfices en tirer ?

ISO 20400 : de quoi s’agit-il ?

La norme 20400 s’inscrit dans le cadre du document ISO 26000 relatif à la responsabilité sociétale des organisations (RSO). Non certifiable, elle s’adresse à toutes les structures, quel que soit leur secteur d’activité, nature, taille ou localisation. Et plus spécifiquement aux parties prenantes associées aux décisions d’achat au sein des entreprises. L’idée ? Permettre aux organismes d’intégrer leur responsabilité sociétale dans leurs démarches d’achat. Les organisations consacrent en moyenne la moitié de leur chiffre d’affaires aux dépenses d’approvisionnement. Il s’agit donc de les encourager à opter pour des produits ou services à faible empreinte environnementale et à forte plus-value socio-économique.

🌿 ISO 50001 : pour un management de l’énergie écologique et économe 🌿

Quels objectifs ?

La norme ISO 20400 vise à promouvoir le concept d’achat durable, en le rendant plus accessible. Elle offre ainsi aux entreprises la possibilité de définir une stratégie d’achat responsable tenant compte de leurs objectifs et contextes propres. L’intégration des facettes économique, sociale et écologique du développement durable dans le processus d’achat s’opère alors suivant plusieurs lignes directrices :
  • développement local ;
  • considérations relatives aux consommateurs ;
  • loyauté des pratiques ;
  • protection de l’environnement ;
  • conditions de travail ;
  • droits de l’Homme.
La nouvelle norme ISO 20400 a également pour objectif d’améliorer la communication entre fournisseurs, partenaires et collaborateurs. En externe, elle contribue à définir précisément les rôles, responsabilités et missions respectifs des fournisseurs et parties prenantes. En interne, elle permet de réconcilier les considérations des acheteurs et des experts en responsabilité sociale. Fini les dialogues de sourd ! Enfin, elle harmonise les pratiques dans un contexte globalisé comme peut l’être le marché de l’énergie. Elle permet ainsi aux entreprises de se conformer aux réglementations nationales, notamment la Programmation pluriannuelle de l’énergie, et internationales : un critère décisif en matière de marchés publics.

Une norme à forte valeur ajoutée

Ce n’est pas parce qu’une norme est contraignante qu’elle ne peut présenter des avantages ! C’est le cas de la norme ISO 20400 à plusieurs égards. Elle permet notamment de :
  • se démarquer de la concurrence aux yeux des donneurs d’ordres, généralement attachés à la responsabilité sociétale des entreprises ;
  • éviter les bad buzz et soigner la réputation de l’organisation ;
  • soutenir la stratégie de développement durable de l’entreprise ;
  • permettre l’uniformisation des principes appliqués aux fournisseurs.
Et ça fonctionne ! Selon une étude menée conjointement en 2017 par la start-up Ecovadis et HEC, les entreprises engagées sur la voie de l’achat responsable ont :
  • pour 90 %, amélioré la réputation de leur marque ;
  • pour 70 %, consolidé les relations avec leurs fournisseurs ;
  • pour 50 %, augmenté leur chiffre d’affaires ;
  • pour 45 %, progressé dans le classement des indices boursiers « verts » ;
  • pour 30 %, réduit leurs coûts.

🌟 Certification ISO 17024 : véritable label d’excellence commerciale 🌟 (à venir)

Opter pour l’achat responsable, c’est faire coïncider les intérêts particuliers de l’entreprise avec les enjeux sociaux et environnementaux contemporains. Alors qu’attendez-vous pour adopter la norme ISO 20400, ou pour l’inclure à vos projets gaz vert ?

Image à la Une : Pxhere - Domaine Public

Enquete_Professionnels_et_gaz_naturel

Participez à l'enquête : les professionnels et le gaz naturel

Prenez 5 minutes pour répondre à nos quelques questions !

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie