1 juin 2018

Biométhane : un boom français en 2017

biométhane
Le biométhane, gaz vert produit à partir de la fermentation de déchets organiques, se développe à vitesse grand V. Une tendance mondiale qui n’épargne pas la France, comme le démontre le Panorama du gaz renouvelable publié le 5 avril 2018 par les principaux acteurs de la filière. Quel bilan dresser de l’année 2017 ? Que promettent les chiffres pour l’avenir ?

Une forte progression du biométhane en 2017

Premier constat : le nombre de sites producteurs de biométhane a presque doublé en 2017 ! Sur 592 sites produisant du biogaz, 44 ont procédé à sa transformation sous forme de biométhane, contre 26 en 2016. La capacité globale de production des sites a également fortement augmenté : 682 GWh annuels fin 2017. Soit une progression de 66 % par rapport à l’année précédente (410 GWh) ! Pour vous faire une idée de ce volume, essayez de vous représenter la consommation en gaz annuelle de 34 000 foyers… Une progression d’autant plus frappante lorsqu’on la compare à l’état du biométhane en France en 2015 ! La production de biométhane demeure très liée au monde rural : 29 des 44 sites concernés relèvent du domaine agricole pour une production de 341 GWh, soit la moitié de la capacité globale de production. Viennent ensuites les stations d’épuration, puis les sites industriels et de traitement de déchets. Le volume de biométhane injecté dans le réseau a lui aussi connu une véritable explosion : avec 406 GWh en 2017 contre 215 GWh en 2016, il enregistre une progression en flèche de 89 %. Plutôt satisfaisant, quand on compare cette évolution aux objectifs fixés par la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) : 1,7 TWh en 2018 et 8 TWh en 2023. Le biométhane aurait donc le vent en poupe ? Il a en tout cas bénéficié de coups de pouce réglementaires intervenus en cours d’année. La baisse tarifaire du raccordement au réseau de distribution et l’autorisation de stockage dans les sites souterrains ont donc sans nul doute contribué à ce succès... Et ce n’est pas fini !

🌍  Énergie : que s’est-il passé à échelle mondiale en 2017 ? 🌍

Des perspectives encourageantes

Fin 2017, la France comptait 361 nouveaux projets d’injection de gaz vert sur son territoire. Si les Hauts-de-France et le Grand-Est sont en tête du classement géographique avec respectivement 54 et 67 projets chacun, la Nouvelle Aquitaine se présente également comme une région à fort potentiel (42 projets). Si ces plans sont menés à terme, la capacité globale de production de biométhane en France pourrait atteindre 8 TWh. Ce chiffre vous parle ? Et pour cause : il coïncide parfaitement avec l’objectif fixé par la PPE pour 2023 ! Un aléa demeure toutefois : ces projets doivent encore faire l’objet d’une études de faisabilité pour le réseau transport et d’un examen approfondi pour le réseau de distribution. Certes, seulement 10 000 des 30 000 communes françaises sont actuellement approvisionnées en biogaz épuré, mais les gestionnaires de réseau GRTgaz et GRDF sont en train de travailler au développement des capacités du réseau. Et les pouvoirs publics agissent également en ce sens, avec l’exonération de TICGN pour le gaz vert injecté dans le réseau ! Malgré les progrès réalisés en 2017, du chemin reste à parcourir pour inscrire durablement le biométhane dans le paysage énergétique français. Celui-ci ne représente pour le moment que 0,1 % de la consommation nationale de gaz naturel. Les mesures incitatives prises par les pouvoirs publics devraient cependant aider à accélérer le mouvement. C’est donc le moment ou jamais de mettre en œuvre vos projets gaz vert !

Image à la Une : Unsplash - Elizabeth lies 

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie