2 mai 2018

Optimiser ses dépenses en chauffage grâce aux DJU

optimiser-dépense-chauffage-DJU
Gestionnaires de copropriétés, les initiales DJU vous sont-elles familières ? Ou s’agit-il d’un acronyme de plus dans la longue liste que compte le marché du gaz ? Cette donnée est pourtant indispensable à l’optimisation des consommations en gaz nécessaire au chauffage de vos immeubles ! Voici comment l’intégrer à l’analyse de vos dépenses.

Les DJU : qu’est-ce c’est ?

Les degrés jours (DJ) sont une unité de mesure permettant d’apprécier l’écart entre la température moyenne d’une journée et un seuil de température de référence. Les DJU (degrés jours unifiés) correspondent à la somme des DJ sur une période de chauffage de 232 jours (du 1er octobre au 20 mai). Ces données sont mesurées à échelle départementale. En France métropolitaine, les DJU sont généralement compris entre 2 000 et 3 000. Cependant, leur valeur est susceptible de varier d’une année à l’autre en fonction du climat… Et le montant de votre facture de gaz par la même occasion !

📍Comprendre sa facture de gaz avec un modèle interactif📍

Les DJU : un indicateur très utile

Ces valeurs permettent principalement :
  • d’évaluer la rigueur du climat local ;
  • de comparer objectivement la consommation de chauffage de votre immeuble sur plusieurs années, sans incidence des variations climatiques.
Vous serez alors en mesure :
  • d’estimer précisément les besoins en chauffage de votre immeuble pendant la période hivernale ;
  • de jauger à l’avance votre niveau de consommation de gaz naturel en fonction des prévisions climatiques.

Le calcul des DJU

Il existe 2 grandes méthode de calcul : l’une dite « Météo », et l’autre propre aux professionnels du gaz naturel.

Méthode « Météo »

Il s’agit de la méthode utilisée par Météo France. Elle consiste à comparer la température locale avec un seuil de référence de 18 °C. C’est la raison pour laquelle on parle alors de DJU « base 18 ». Pourquoi ce référentiel ? On estime à 20 °C la température idéale d’un logement chauffé. Il convient cependant de soustraire 2 °C en raison des apports en énergie « gratuits » : ensoleillement, chaleur corporelle, appareils électriques… Et oui, en consultant le maGAZine à partir votre ordinateur, vous contribuez à chauffer (un peu) votre immeuble ! En premier lieu, cette méthode consiste à calculer les températures moyennes quotidiennes (Moy) à partir de la formule suivante :
  • Tn : température minimale du jour
  • Tx : température maximale du jour
  • Moy = (Tn + Tx) / 2

Puis, il faut comparer la moyenne obtenue avec le seuil de référence (S) pour obtenir la valeur du DJ pour la journée considérée :

DJ = S - Moy

À noter : seules les températures moyennes inférieures à 18° C sont prises en compte. Si la moyenne du jour est supérieure au seuil, la valeur du DJ est considérée comme égale à zéro.

Les DJU sont ensuite calculés en additionnant l’ensemble des DJ sur les 232 jours de chauffage. Plus le résultat est élevé, plus le climat a été rude sur la période considérée. Logique, puisque seules les journées froides ont été prises en compte !

💰 Températures et prix du gaz : un duo intimement lié 💰

Méthode des professionnels du gaz naturel

Attention, ça se complique ! La formule plus précise employée par les professionnels du gaz permet d’estimer un déficit ou un excédent de température par rapport au seuil en tenant compte des début et fin de période de chauffe.

Analyser sa consommation de gaz avec les DJU

Les DJU permettent de comparer votre consommation de gaz selon les années en évitant que vos conclusions ne soient biaisées par les variations climatiques. De quelle manière ? En pondérant votre volume de consommation par les chiffres de Météo France, de façon à obtenir une valeur de consommation à climat constant ! Ce rééquilibrage s’opère en utilisant un DJU de référence. Par exemple, 2 500 : une valeur correspondant plus ou moins à la moyenne des DJU relevés en France métropolitaine. Le volume de consommation corrigé est alors obtenu à partir de la formule suivante :

Consommation à climat constant = Consommation réelle x (DJU de référence / DJU de la période considérée)

Pour obtenir une vision significative de la consommation de votre immeuble, la comparaison doit s’opérer sur une période d’au moins 5 ans. Par exemple, avec un tableau permettant de mesurer la consommation de chauffage nécessaire pour maintenir une température confortable dans l’immeuble :  
Année 2012-20132013-20142014-20152015-20162016-2017
Consommation réelle (en MWh)4203903500405370
DJU sur la période de chauffe2 4002 1001 950 2 2002 000
Consommation à climat constant (en MWh)437,5464,3448,7460,2 462,5
On observe dans cet exemple que les dépenses de chauffage de la copropriété augmentent d’année en année. La baisse de 2014-1015 s’explique en effet par un hiver plus doux. Mais à climat constant les consommations auraient augmenté ! Peut-être est-ce le moment d’opter pour une solution de chauffage plus énergétiquement efficace ? Vous voici maintenant prêt à réaliser des économies substantielles en matière de chauffage ! Envie d’aller plus loin ? Abonnez-vous à la newsletter du Magazine et restez au plus près de l'actualité de l'énergie !
 

Image à la Une : Pixabay - ri 

Enquete_Professionnels_et_gaz_naturel

Participez à l'enquête : les professionnels et le gaz naturel

Prenez 5 minutes pour répondre à nos quelques questions !

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie