9 novembre 2017

Du gaz B au gaz H : où en est-on ?

passage du gaz b au gaz h
Un processus de conversion du gaz B (bas pouvoir calorifique) vers le gaz H (haut pouvoir calorifique), appelé « projet Tulipe » est en cours en France. En cause, la réduction de la production du champ gazier de Groningue, aux Pays-Bas, à la suite de nombreux séismes, qui ne peut plus fournir suffisamment de gaz B à la France. Il s’agissait pourtant de la seule source de gaz pour les six départements concernés. La transition du gaz B au gaz H est donc une vraie nécessité. Mais où en est-on aujourd'hui ? Quelles sont les prochaines étapes ? Le maGAZine fait le point !

Le calendrier de conversion du gaz B au gaz H

Avec 1,3 million de clients à « convertir » dans les départements de l’Aisne, du Nord, de l’Oise, du Pas-de-Calais, de la Seine-Maritime et de la Somme, le processus permettant de passer du gaz B au gaz H va prendre du temps. Jusqu’en 2029 plus exactement. À commencer par sa phase pilote qui va s’étaler sur trois ans :
  • En 2018, le Pas-de-Calais et la Somme seront convertis.
  • En 2019, viendra le tour de quelques communes de la Communauté urbaine de Dunkerque (autour de Gravelines puis de Grande-Synthe) et de la Fédération départementale d'énergie du Pas-de-Calais.
  • En 2020, la transition sera effectuée dans le reste de la communauté de communes de Dunkerque, ainsi que dans les villes adhérentes du Syndicat intercommunal d'énergie des communes de Flandre.

◆ Gaz B, gaz H : quelle en est la composition ? ◆

Un changement en 4 phases

Dans toutes ces zones, des interventions sur les appareils et équipements utilisant du gaz naturel vont donc être réalisées. Celles-ci s'intégreront dans un plan de déploiement du gaz H, comptant 4 phases :
  • Tout d'abord, une phase d'information générale. Courrier, Internet, services clients, collectivités et fournisseurs seront mobilisés pour expliquer aux clients le changement à venir.
  • Ensuite, viendra la phase d'inventaire, qui permettra de lister de manière exhaustive les clients et les équipements alimentés en gaz B.
  • Les détendeurs seront ensuite changés et les appareils réglés voire remplacés, si nécessaire.
  • Enfin, la bascule vers une alimentation en gaz H sera réalisée. Les clients dont les installations n'auront pas pu être adaptées verront leur alimentation coupée.
Initiative originale, un « Gaz Truck » sera notamment déployé durant la phase d'information générale. Avec un showroom, des animations en direction des petits et des grands, des jeux et des quiz, il sillonnera les régions concernées par le passage du gaz B au gaz H. [su_box title="Le saviez-vous ?" box_color="#000000" title_color="#D57F12"]Pour assurer la continuité de l’alimentation, les clients listés dans les zones concernées passeront par une phase intermédiaire durant laquelle ils seront desservis en gaz B+, le temps que les travaux d’adaptation des équipements soient effectués. Une solution d’autant plus avantageuse que le gaz B+ se situe dans la tranche supérieure au gaz B en termes de pouvoir calorifique.[/su_box]

4 secteurs pilotes à venir

Pour aider au passage du gaz B au gaz H, 4 secteurs pilotes ont été identifiés. Un planning prévisionnel des interventions physiques (permettant d'effectuer les nouveaux réglages et de changer concrètement de type de gaz) a ainsi été établi :
  • Doullens (80) : de juin à octobre 2018 ;
  • Gravelines (59) : d’avril à juillet 2019 ;
  • Grande Synthe (59) : de juillet à novembre 2019 ;
  • Dunkerque (59) : d’avril à novembre 2020.
Pas de panique, aucun client ne sera pris au dépourvu : un courrier informatif et une plaquette sur le projet seront en effet envoyés par GRDF un an avant toute intervention physique ! La transition du gaz B vers le gaz H permettra d'uniformiser le territoire en matière de type de gaz utilisé. Elle n'aura cependant aucun impact sur les factures, a priori, puisque celles-ci comptabilisent l'énergie calorifique consommée et non la quantité de gaz utilisée.

Source de l'image à la Une : Pixabay (WerbeFabrik)

Enquete_Professionnels_et_gaz_naturel

Participez à l'enquête : les professionnels et le gaz naturel

Prenez 5 minutes pour répondre à nos quelques questions !

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie