28 octobre 2017

Pourquoi le changement d’heure ?

changement-heure
Le 30 octobre, nous changeons d'heure : à 3 heures du matin, il sera 2 heures. L'objectif ? Profiter au maximum de l'ensoleillement et économiser de l'énergie. Comme tous les derniers dimanches d'octobre, la France passe à l'heure d’hiver. Le MaGAZine remet les pendules à l'heure concernant cet ajustement des aiguilles.

Le principe du changement d'heure

En France, comme dans plus de 70 pays à travers le monde, nous changeons deux fois d’heure dans l’année. Lorsque l’on passe à l’heure d’été, en mars, il faut avancer sa montre de 60 minutes. Principale conséquence : une heure de sommeil en moins. Lors du passage à l’heure d’hiver, c’est l’inverse : nos pendules devront afficher une heure de moins. Dans les deux cas, l’idée est de gagner une heure de « jour » en calquant notre rythme de vie sur l’ensoleillement. Cela permet aux foyers d’économiser à la fois en éclairage et en chauffage. En gaz comme en électricité, donc.

Température et prix du gaz, quels liens ?

Une affaire historique

Le premier à évoquer la possibilité de décaler les heures légales en fonction des saisons n’est autre que Benjamin Franklin. En 1784 ! Le célèbre physicien y voyait un moyen efficace de faire économiser à son pays chandelles et bougies. Il faut cependant attendre 1907 pour qu’un entrepreneur britannique, William Willet, entame une campagne sur ce principe. Il ne sera pas entendu avant 1916. L’Angleterre et l’Allemagne sont les premiers à appliquer le changement d’heure. La France leur emboîte le pas un an plus tard, avant d’abandonner ce principe sous l’occupation puis de le réinstaurer en 1975. Une conséquence inattendue du choc pétrolier de 1973. En 1998, dernière étape historique : les pays membres de l’UE décident d’harmoniser leurs dates de changement d’heure. Un moyen, probablement, de favoriser les échanges au sein de l’économie européenne.

Quel prix du gaz en Europe ?

Est-ce que c’est efficace ?

Le changement d’heure a quelques détracteurs, au premier rang desquels des associations de défense de l’enfance, qui estiment que cela perturbe le rythme biologique des plus petits. Mais incontestablement, ce « petit tour de pendule » atteint ses objectifs. Selon la dernière étude de l’ADEME (l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), le changement d’heure a permis d’économiser 440 GWh en éclairage, soit la consommation de 800 000 ménages et l’équivalent de 44 000 tonnes de CO2… qui ne se sont pas retrouvées dans notre atmosphère.

Entre­prises : comment réali­ser des écono­mies d’éner­gie ?

Cette année encore, le changement d’heure devrait permettre à l’Europe de faire quelques économies d’énergies. Mais au fait, comment se souvenir du sens dans lequel on doit faire tourner nos aiguilles ? Petite astuce : pour l’heure d’été, on est presque en AVril, donc on AVance ; pour l’heure d’hiver, on est en octobRE, donc on RECule. Simple, non ?

Source de l'image à la Une : Flickr (Nancy Fouts)

Enquete_Professionnels_et_gaz_naturel

Participez à l'enquête : les professionnels et le gaz naturel

Prenez 5 minutes pour répondre à nos quelques questions !

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie