29 août 2017

Marché du gaz : l’analyse technique de juillet 2017

Comme chaque mois, le maGAZine vous propose son analyse technique du marché du mois précédent. Inscrivez-vous à notre newsletter pour être certain de n’en louper aucune ! [gallery size="full" ids="5836,5834,5835"]

Le marché du gaz en juillet 2017

La France a connu un bon approvisionnement en gaz naturel durant tout le mois de juillet, et ce dans les deux zones. Conséquence ? Les prix court terme ont eu tendance à baisser, faisant approcher l'écart TRS Day Ahead / PEG NORD Day Ahead de la parité, et ce à plusieurs reprises ces dernières semaines. Il faut dire que l'arrivée de méthaniers à Montoir a permis de compenser la hausse des prix du PEG NORD Day Ahead de début juillet. Cette dernière s’explique par l’augmentation de la demande d'électricité entraînée par la baisse des capacités nucléaires. Dans le Sud, la maintenance à Fos a entraîné une hausse de l'approvisionnement en GNL.

⟡ Comprendre l'approvisionnement en gaz naturel en France ⟡

Certains drivers du prix du gaz

brent juin 2017Le prix du pétrole

Des hausses, des baisses. Résultats : des prix pétroliers qui reviennent au-dessus de la barre des 50 dollars. Telle est la synthèse du mois de juillet 2017 sur le marché du brut. Les baisses peuvent notamment être expliquées par l'attitude de la Russie, qui laisse planer le doute sur sa volonté de poursuivre sa politique de gel de la production, et par l'augmentation du nombre de puits de production aux États-Unis. Les hausses, quant à elles, ont été provoquées par :
  • la baisse des réserves hebdomadaires de brut américain ;
  • une reprise de la demande chinoise ;
  • la dépréciation du dollar par rapport à la monnaie unique européenne ;
  • l'engagement, en semaine 30, de l'OPEP et de la Russie de limiter les exportations en août.
Les prix resteront-ils supérieurs à 50 dollars en août ? Réponse dans quelques semaines !

Pourquoi parle-t-on de Brent ?

euro usd juillet 2017Le taux de change EUR/USD

Une baisse du dollar face à l'euro qui aura duré presque un mois complet. En effet, passée la première semaine de juillet, le billet vert n'a fait que se déprécier face à la monnaie unique européenne. Plusieurs raisons à cela :
  • la publication d’indicateurs économiques américains plutôt décevants ;
  • la publication d'indicateurs économiques européens positifs ;
  • des doutes émis par le marché sur la capacité de la nouvelle administration américaine à faire adopter ses réformes ;
  • le rejet par le Sénat de l'abrogation de l'Obamacare…

⟡ Quels drivers suivre sur le marché du gaz ⟡

Les températurestempérature juillet 2017

Le mercure a joué au yo-yo : les températures ont été successivement en dessous des normales de saison, puis au-dessus. Les orages ont régulièrement agité le ciel hexagonal en ce mois de juillet, mettant bien souvent fin à des épisodes caniculaires. La suite en août !

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie