9 janvier 2017

Marché du gaz : l’analyse technique de décembre 2016

article-technique
Comme chaque deuxième semaine du mois, le maGAZine vous propose son analyse technique du marché du mois précédent. Inscrivez-vous à notre newsletter pour être certain de n’en louper aucune ! valeurs-journalieres-novembre-16peg-decembre-2016ttf-decembre-2016

Le marché du gaz en décembre 2016

Quand les températures baissent, la demande de gaz naturel augmente, tout comme les prix. Cet adage s'est une nouvelle fois vérifié au début du mois de décembre, dans les deux zones. Ainsi, l'écart TRS Day Ahead / PEG Nord Day Ahead s'est resserré à moins de 2 € par MWh. Dans le même temps, l'écart entre le PEG Nord et TTF Day Ahead a atteint son plus haut niveau depuis 22 mois.

✫ Comprendre la corrélation température/prix ✫

L'embellie a cependant été de courte durée. La semaine suivante (semaine 50), le marché du gaz naturel a fait face à une tendance baissière, et ce, en raison de plusieurs facteurs :

  • le redémarrage des centrales nucléaires ;
  • une hausse des températures ;
  • un approvisionnement de bon niveau en GNL.
Encore une fois, et quelle que soit la tendance, le marché du gaz naturel a été largement influencé par l'évolution des prix du pétrole - notamment par le gel annoncé de la production pétrolière des pays membres de l'OPEP. Et il en sera de même en 2017.

✫ Comprendre les missions et les responsabilités de l’OPEP ✫

Certains drivers du prix du gaz

Le prix du pétrole

brent-decembre-2016Le marché l'attendait, il a été exaucé : le 30 novembre, un accord a été trouvé entre les pays membres de l'OPEP - et avec la Russie - pour le gel d'une partie de la production. Une décision qui n'a pas été sans conséquence, puisque le prix du pétrole a bondi de près de 9 % le jour même. Restera à trouver un prix d'équilibre, probablement autour des 60 dollars. Car l'euphorie n'aura pas duré : la semaine post-accord de l'OPEP a été marquée par un certain scepticisme sur le marché du gaz naturel, caractérisé par une baisse des prix. La cause ? Quelques doutes qui subsistaient, notamment concernant la réelle mise en place du gel en question. Mais finalement l'année 2016 s'est terminée sur une tendance haussière, faisant atteindre au pétrole ses plus hauts niveaux sur les douze derniers mois. Et on attend pour le début de 2017 la même évolution !

Le taux de change EUR/USDeuro-usd-decembre-2016

Face à une remontée potentielle des taux de la FED, le dollar s'est longtemps apprécié en tendance face à l'euro. C'est d'ailleurs ce qui s'est passé durant toute l'année : la monnaie américaine s'est appréciée de 2,8 % par rapport à son homologue européenne en 2015. Le marché reste cependant en attente de l'investiture du nouveau président des États-Unis, afin d'avoir une vision plus précise des orientations économiques du pays pour les années à venir.

temperatures-decembre-2016Les températures

Un peu au-dessus, un peu en dessous : les températures ont joué au yo-yo avec les normales saisonnières en ce mois de décembre. Résultat ? La demande de gaz naturel a d'abord augmenté, puis baissé, puis augmenté à nouveau. Un échauffement avant les mois les plus gourmands en énergie calorifique en France, que sont janvier et février !

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie