12 septembre 2016

Changer de fournisseur de gaz naturel : la chasse aux idées reçues !

Changer de fournisseur de gaz naturel : la chasse aux idées reçues !
54 % des entreprises françaises n’ont jamais changé de fournisseur de gaz naturel. C’est l’un des constats faits voilà quelques mois par une étude B2B International - nous avions même consacré à cette étude une infographie détaillée. C’est peu, et c’est paradoxal : 4 entreprises sur 5 se disent moyennement, voire pas du tout, satisfaites de ce que leur propose leur fournisseur ! Alors, pour aider un peu au changement des comportements, impulsé par l’ouverture des marchés de l’énergie à la concurrence, voici notre top 5 des idées reçues sur le changement de fournisseur de gaz naturel.

1/ S’engager avec un autre fournisseur de gaz, c’est compliqué

Eh non ! Changer de fournisseur de gaz naturel, c’est loin d’être sorcier. Les démarches ont été beaucoup simplifiées par les prestataires. Ainsi, après avoir contacté le ou les fournisseur(s) qui vous paraît/paraissent proposer les offres qui correspondent le mieux à vos besoins, vous recevrez une offre sur mesure. Vous pourrez en discuter avec le professionnel en charge de votre dossier, ajuster certains détails, ajouter des services, en supprimer d’autres… Une fois l’offre choisie et validée, restera à enclencher le changement de fournisseur. Pour cela, il faudra fournir à ce dernier :
  • le numéro SIREN de votre entreprise ;
  • le nom du ou des sites(s) concerné(s) par le changement de fournisseur, avec les adresses complètes (numéro et nom de la rue, code postal, ville) ;
  • le numéro de PCE (point de comptage et d'estimation) de chaque site concerné ;
  • la date d’échéance du contrat de fourniture en cours, ainsi que la date de début de fourniture souhaitée.
Simple, non ?

2/ Changer de fournisseur de gaz, c’est s’engager sur le long terme

Attention, les règles ont changé ! C’est une croyance qui a encore la vie dure, mais aujourd’hui les fournisseurs peuvent vous proposer un contrat de courte durée (1 an, 2 ans, 5 ans pour certains). Le tout avec une offre sur mesure, révisable selon vos besoins.

3/ Du gaz, c’est du gaz : changer de fournisseur ne sert à rien

C’est vrai : du gaz, c’est du gaz. Mais alors, pourquoi continuer à le payer plus cher ? Selon les dernières estimations, passer de l’acteur historique à un fournisseur de gaz alternatif  permet de réaliser des économies de l’ordre de 20 % sur les tarifs régulés. Comme le produit est strictement identique, il serait dommage de s’en priver ! [su_list icon="icon: stop"] [/su_list] De plus, changer de fournisseur ne sert pas "à rien", puisque vous pourrez bénéficier de services inédits et très pratiques : portail client en ligne, auto-relève, transparence des reportings, informations sur le marché et ses évolutions, accompagnement sur les CEE, offres gaz vert… Là encore, pourquoi s’en priver ?

4/ Si je change de fournisseur de gaz, je risque une coupure

Faux : l’approvisionnement en gaz n’est pas directement assuré par le fournisseur, puisqu’il s’agit d’une mission de service public confiée aux gestionnaires de réseau. Vous ne risquez donc pas de voir vos process industriels s’arrêter ! En résumé :
  • aucune interruption de fourniture ;
  • même qualité de gaz naturel entre tous les fournisseurs ;
  • même réseau, géré par le même gestionnaire - même compteur : vous n’avez rien à changer !

5/ Le fournisseur de gaz historique est forcément plus expert qu’un autre

Tous les fournisseurs ont le même niveau de compétence, validé par une licence accordée par l’État. Pour l’obtenir - et à travers elle le droit de vendre du gaz à des professionnels comme des particuliers -, chaque prétendant doit constituer un dossier prouvant ses capacités techniques, économiques et financières. Il ne faut pas l’oublier : un fournisseur "autorisé" est soumis à des obligations de service public, la licence n’est donc pas accordée à n’importe qui ! Ce qui doit donc faire la différences d’un fournisseur à un autre (historique et alternatifs) à vos yeux, ce sont les services proposés, les valeurs qu’il défend, sa compétitivité... [su_list icon="icon: stop"] [/su_list] Notre conseil ? Demandez un devis ! Cela n’engage à rien et pourrait être le premier pas vers des économies substantielles. Bonne nouvelle enfin : nous avons consacré un livre blanc aux étapes à suivre pour changer de fournisseur. Téléchargez-le !

Pour aller plus loin…

Achat de gaz naturel : établir un budget et optimiser sa stratégie

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie