22 juin 2016

Comment ont évolué les différents coûts du gaz, hors molécule, des factures ?

Un graphique représente l'évolution des différents coûts du gaz hors molécule
C’est un rituel : chaque mois, chacun d’entre nous reçoit sa facture de gaz naturel. Mais avez-vous déjà pris le temps de regarder la composition de cette facture en détail ? Vous êtes-vous déjà intéressé à l’évolution des différents coûts qu’elle comporte ? Rassurez-vous, le maGAZine l’a fait pour vous !

La composition en 2016

Avant de voir comment nos factures de gaz naturel ont évolué, intéressons-nous à la situation actuelle. Ainsi, en 2016, tout consommateur confondu, elles sont composées comme suit :
  • le coût de la molécule de gaz naturel représente 40 % de la facture ;
  • les différentes contributions et taxes - dont la TVA - constituent 47 % de la somme facturée ;
  • les coûts d’infrastructure (transport, distribution et stockage) représentent, enfin, 13 % du total facturé.
[su_list icon="icon: stop"]
  • Vous pensez maîtriser la composition de votre facture de gaz ? Vérifions cela avec notre quiz !
[/su_list]

Tout augmente, sauf le prix de la molécule de gaz !

Vous avez l’impression que votre facture augmente régulièrement ? Vous n’avez pas tort. Entre 2007 et 2016, la facture des entreprises et des professionnels a augmenté de 7,1 % en moyenne. Pourtant, le gaz en lui-même n’est pas plus onéreux, bien au contraire : le prix de la molécule de gaz a diminué de 14,6 % ! Ainsi, la part du coût de la molécule n’a eu de cesse de baisser ces dernières années. Pour les consommateurs professionnels et industriels, elle représentait 61 % du montant de la facture en 2007 et 48 % en 2016. La prévision est d’ailleurs toujours à la baisse, avec 43 % en 2017. Les diverses taxes ont donc considérablement augmenté depuis quelques années, et notamment depuis l’ouverture du marché du gaz naturel à la concurrence. Les coûts d’infrastructure, par exemple, ont augmenté de 29 %. Les taxes et contributions, hors TVA, ont bondi de 215 %, quand la TICGN (qui a récemment absorbée la CSPG et la CTSSG) augmentait de 230 % ! À ces augmentations spectaculaires, lorsqu’elles sont exprimées en pourcentage, s’ajoutent celles de la CTA (Contribution tarifaire d’acheminement) avec 5,7 % et de la TVA - applicable sur tous les coûts de la facture, y compris les contributions - avec 8,1 %. L’ouverture des marchés de l’énergie, et notamment du gaz, à la concurrence a bel et bien joué en faveur des consommateurs en ce qui concerne le prix de la molécule de gaz. Ils ont pu bénéficier de nouvelles offres, de nouvelles conditions contractuelles plus avantageuses. Malheureusement, cela ne s’est pas, sur le long terme, ressenti sur les factures : les augmentations des taxes et des contributions annulent ces bénéfices…

Source de l’étude : Gazprom Marketing & Trading

Enquete_Professionnels_et_gaz_naturel

Participez à l'enquête : les professionnels et le gaz naturel

Prenez 5 minutes pour répondre à nos quelques questions !

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie