10 mai 2016

Les offres de gaz « vert », qu’est-ce que c’est ?

Les offres de gaz "vert", qu’est-ce que c’est ?
C’est une véritable prise de conscience qui s’opère depuis quelques années : les fournisseurs sont toujours plus nombreux à proposer des offres de gaz vert. Ce qui est notamment un autre nom pour le biométhane. Comment est-il produit ? Quels sont les avantages de cette ressource ? Explications.

Gaz vert, kézaco ?

L’expression "gaz vert" désigne en premier lieu le biométhane, une source d’énergie considérée par beaucoup comme pleine de promesses. Au contraire du gaz naturel, par définition présent naturellement dans les sous-sols de la planète, le biométhane est obtenu par un procédé chimique et biologique, la "digestion anaérobie". Ce processus permet de décomposer des déchets de matières organiques grâce à des bactéries. Il est réalisé en l’absence d’oxygène, ce qui produit trois éléments : un engrais stable, de l’eau et du biogaz. Du biogaz au biométhane, il n’y a (presque) qu’un pas : il suffit de retirer le CO2 du biogaz pour produire le méthane. On obtient alors un mélange de gaz composé principalement de méthane (à plus de 97 %). Celui-ci possède les mêmes caractéristiques thermiques que le gaz naturel... au point de pouvoir être injecté dans le réseau de gaz naturel ! Notez que les volumes de production de biométhane étaient encore très réduits en 2015. Néanmoins, ils sont appelés à connaître une belle expansion, notamment dans le cadre de la politique de transition énergétique mise en œuvre par le gouvernement et impulsée par la récente COP 21.

Du gaz de compensation

Les offres de gaz vert ne concernent pas seulement le biométhane. Elles comprennent également ce que l’on appelle le gaz dit "compensé carbone". Est-ce l’équivalent de l’électricité verte ? Non, pas vraiment. L’électricité verte est en effet générée par une source d’énergie renouvelable (le vent pour les éoliennes, l’eau pour les centrales hydroélectriques, le soleil pour les panneaux photovoltaïques…). Or, les émissions de CO2 sont inévitables pour le gaz naturel. L’intérêt du gaz vert repose donc en partie sur un système de compensation des émissions carbonées. Le principe ? Toute consommation de gaz naturel par un client entraîne des investissements dans des projets responsables. Ceux-ci doivent permettre d’éviter des émissions de CO2, dans des proportions au minimum équivalentes aux émissions initiales du client. [su_list icon="icon: stop"]

À lire sur la même thématique :

[/su_list] Comment cela se passe-t-il concrètement dans le cadre d’une offre de gaz compensé carbone ? Pour chaque kWh de gaz consommé, le fournisseur s’engage à compenser les émissions de CO2 en achetant des crédits carbone auprès d’associations habilitées. Celles-ci mettent en œuvre des projets responsables - localisés n’importe où sur la planète, en vertu du principe de neutralité géographique énoncé par le protocole de Kyoto. Ils permettent tous d’éviter les émissions de carbone, voire de capter du gaz à effet de serre émis dans l’atmosphère.

Les avantages à investir dans le gaz vert

Créé pour compenser les émissions de gaz à effet de serre, mais plus coûteux à produire, le gaz vert est aussi beaucoup plus coûteux à l’achat. Il représente cependant une véritable opportunité pour les entreprises, à la fois pour l’investissement et pour la stratégie, à moyen et long terme. Acheter du gaz vert est une véritable prise de position pour une entreprise. Elle démontre ainsi en interne - auprès des collaborateurs - ou en externe - auprès des clients - qu’elle est plus soucieuse de son impact environnemental que de son profit direct. Les projets de compensation constituent une véritable opportunité de communication : ils donnent à l’entreprise une image responsable très concrète via, par exemple, des actions de lutte contre la déforestation, de protection de ressources hydrauliques... À une époque où les arguments "verts" ont la côte auprès des investisseurs et des prospects, c’est une dimension à ne pas négliger ! Avec le gaz vert, l’énergie dépasse le statut de ressource pour l’entreprise. Elle devient un véritable vecteur de communication, et une “preuve”, s’il en fallait, que les acteurs économiques sont soucieux de leur impact environnemental. En d’autres mots, le gaz vert devient une composante importante des stratégies de RSE (responsabilité sociale des entreprises) !

Source de l'image à la Une : Flickr (tanakawho)

Enquete_Professionnels_et_gaz_naturel

Participez à l'enquête : les professionnels et le gaz naturel

Prenez 5 minutes pour répondre à nos quelques questions !

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie