27 avril 2016

Gaz naturel : pourquoi parle-t-on de Brent ?

Gaz naturel : pourquoi parle-t-on de Brent ?
Si vous suivez l’actualité du secteur des énergies, vous avez déjà entendu parler du "Brent". Vous savez sans doute que cette expression se rapporte au pétrole. Et pourtant, en matière de gaz naturel, le Brent a aussi son mot à dire. Le maGAZine vous explique tout !

Brent : définition et origine

À la base, ce n’est ni un indice ni une ville, ni un économiste. Brent est le nom d’un gisement pétrolier découvert en 1971 en mer du Nord, au large de la ville écossaise d’Aberdeen, et dont l’exploitation a débuté au cours de l’année 1976. Il s’agit plus exactement d’un acronyme pour Broom (le nom de la formation d’Oseberg, située du côté britannique de la mer du Nord), Rannoch, Etive, Ness et Tarbert - les principales formations géologiques pétrolifères que l’on peut trouver en Mer du Nord. C’est une particularité du secteur pétrolier : malgré une production limitée depuis la découverte et l’exploitation du gisement (ses volumes sont par exemple très largement inférieurs à ceux des gisements situés en Arabie Saoudite), le Brent sert de brut de référence partout dans le monde. Selon les spécialistes, son prix détermine même celui de plus de la moitié des pétroles extraits dans le monde !

Le Brent, un driver pour le gaz naturel

Vous vous posez sûrement désormais la question suivante : "quel rapport avec le gaz naturel ?" La réponse est assez simple : le prix du gaz naturel est influencé par celui du pétrole. Le Brent servant de brut de référence pour une grande majorité de l’industrie pétrolière, il a donc une grande influence sur le prix du gaz ! La raison qui a entraîné cette relation est à la fois économique et sociétale. Le gaz naturel est ce que l’on appelle une énergie "substituable" : il peut être remplacé par d’autres énergies. Dans les années 1960, il a donc fallu trouver une "bonne raison" de le faire adopter et établir un mécanisme pour que son prix soit compréhensible et attractif. C’est pourquoi les producteurs et importateurs européens ont décidé d’indexer son prix sur les produits pétroliers. Ils s’appuyaient ainsi sur un marché existant liquide et s’assuraient aussi que le prix du gaz ne serait jamais supérieur à celui des énergies concurrentes, avec ce que cela implique en termes d’attractivité !

Ne parlons plus de corrélation !

Aujourd’hui, le marché du gaz naturel étant mature, de moins en moins de contrat long termes sont indexés sur le Brent. C’est pour cela qu’on ne parle plus de corrélation gaz naturel / brent, mais juste d’influence relative d’un marché sur l’autre. En effet, l’influence du Brent est à pondérer par l’influence d’autres drivers, comme les taux de change, l’état de la demande... Le prix du gaz naturel n’évolue donc pas dans les mêmes proportions et dans les mêmes délais que celui du pétrole. Le prix du gaz naturel n’est pas uniquement lié à celui du Brent. Souvenez-vous de notre infographie : il existe 5 autres drivers majeurs ! Source de l'image à la Une : Pixabay (Schmucki)
Enquete_Professionnels_et_gaz_naturel

Participez à l'enquête : les professionnels et le gaz naturel

Prenez 5 minutes pour répondre à nos quelques questions !

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie