13 janvier 2016

[Interview] Energy Time Paris 2016 : plus grand, plus novateur, plus smart – Lionel Barbé

Energy Time Paris 2016 : plus grand, plus novateur, plus smart - Lionel Barbé
En deux éditions, le rendez-vous est déjà devenu incontournable pour les managers énergie. Energy Time Paris se tiendra cette année le 14 juin. Lionel Barbé, directeur général de Premium Contact, son organisateur, nous le présente en avant-première.

Pouvez-vous nous présenter Energy Time Paris ?

Energy Time Paris est un forum consacré à l’énergie qui, de tous les événements organisés sur ce thème en France, est le seul à s’adresser aux conso-acteurs de l’énergie, autrement dit les managers énergie des différents secteurs, qu’il s’agisse du tertiaire, de l’industrie, du bâtiment ou des collectivités publiques. Le manager énergie est une fonction naissante qui regroupe différentes fonctions de l’entreprise : directions financières et achats, directions industrielles et techniques, responsables HSE, environnement et développement durable, directions d’exploitation, facility managers, voire également les directions IT exploitation des data centers. Environ 600 de ces managers composent notre visitorat.

Pourquoi avoir créé cet événement ?

Premium Contact organise déjà une vingtaine d’événements BtoB dans l’année avec une activité importante dans le domaine de l’énergie. Il existe des événements par filière sur ce sujet, mais il n’existait pas d’événement global qui permette de concentrer en un même lieu l’information et l’expertise sur l’achat, la gestion et l’exploitation de l’énergie. Nous sommes donc partis du besoin de l’utilisateur final pour mettre en relation les entreprises qui cherchent des compétences avec celles qui en offrent. Les chiffres nous confirment ce besoin puisque nous avons connu une hausse de 40 % du visitorat entre 2014 et 2015.

2016 marquera la troisième édition d’Energy Time Paris. Quels en seront les grands axes ?

Nous allons consacrer une partie de l’espace à un “Village des opérateurs d’énergie” dédié aux grands fournisseurs, ouvrir un programme spécifique en direction des grands acheteurs avec des prises de parole sur différents grands enjeux tels que la fin des tarifs réglementés ou l’optimisation et la sécurisation de ses achats, et proposer des retours d’expérience d’utilisateurs ou de fournisseurs. L’un de nos autres temps forts, “les pépites de l’énergie”, verra aussi des start-ups intervenir pour nous présenter leurs dernières innovations. Enfin, comme chaque année, nous aurons un fil rouge qui fera l’ouverture de la journée lors d’une plénière. Il portera en 2016 sur l’efficacité énergétique pilotée par la donnée et fera l’objet en amont d’une enquête que nous réaliserons sur l’utilisation de la donnée dans le cadre de sa performance énergétique.

Comment voyez-vous cet événement à plus long terme ?

Nous souhaitons conforter ce rendez-vous incontournable ainsi que notre rôle d’acteur de proximité aux côtés des managers, leur fournir une information et des contacts utiles pour qu’ils puissent avancer dans leurs projets, et aussi soutenir cette fonction au sein de l’entreprise. Notre rôle n’est pas uniquement d’organiser un événement mais de déployer une véritable communauté pour nourrir et aider les managers, leur permettre de répondre aux enjeux d’aujourd’hui et de demain et de sécuriser leurs achats. Ils œuvrent au sein d’un marché en pleine croissance où beaucoup de leviers peuvent encore être activés pour obtenir plus de performance énergétique, et donc plus de compétitivité. Cela nécessite des compétences, et nous sommes là pour que ces compétences puissent être transmises.

Dans leur ensemble, les entreprises ont-elles bien conscience de cet enjeu pour leur compétitivité ?

Cela dépend de leur taille et de leur activité. La plupart des utilisateurs finaux présents à Energy Time Paris sont des grands comptes, généralement multi-sites et donc grands consommateurs d’énergie. Ils ont bien saisi qu’il s’agissait d’un enjeu incontournable et sont en train de s’organiser en conséquence, aussi sans doute parce que la réglementation les y pousse. Même si leur souci demeure un retour sur investissement le plus rapide possible, les utilisateurs savent qu’il faut aller au-delà du simple prix. Ils souhaitent acquérir un service global qui leur permette de comprendre ce qu’ils achètent et recevoir un diagnostic précis de leur utilisation et consommation d’énergie.

Voyez-vous poindre des enjeux particuliers sur le secteur de l’énergie et de son achat par les entreprises ?

Sans doute cette approche servicielle que je viens de mentionner. Mais au cœur de la prise de décision des managers se trouve surtout aujourd’hui la donnée. La plus intelligente possible. Celle qui leur permet de connaître en temps réel leur consommation, celle qui leur permet d’optimiser cette consommation, de posséder les indicateurs les plus précis possibles pour piloter au mieux leur activité. Ils ont aussi besoin de savoir comment mieux financer leur efficacité énergétique, de connaître les outils mis à leur disposition pour convaincre les investisseurs de leurs choix techniques. Ils ne peuvent le faire s’ils ne possèdent pas les informations nécessaires à la meilleure caractérisation de leur site et à celle de leur consommation. La donnée est fondamentale. Suite à l'édition 2015 d'Energy Time Paris, nous avons recueilli le témoignage d'Élodie Herviault. Découvrez ou redécouvrez son interview !

Prix du gaz historiquement bas

Que penser du prix indexé dans ce contexte ?

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie