1 octobre 2015

B.A.-BA : le SMé ISO 50 001

B.A.-BA : le SMé ISO 50 001 - gazmagazine
Attention, alerte acronyme ! L’expression “SMé ISO 50 001” désigne un Système de Management de l’énergie (SMé, donc) respectant la norme internationale ISO 50 0001. Rappelons qu’un SMé est un dispositif ayant pour objectif d’aider une entreprise à développer une gestion méthodique de l’énergie - y compris le gaz naturel. Le SMé constitue aujourd’hui une approche privilégiée en France et en Europe pour faire face aux risques liés aux changements climatiques et réduire la facture énergétique.

Une norme parmi 18 600

Lancée en juin 2011, la norme ISO 50 001 a pour objectif d’accompagner “les organismes, quel que soit leur secteur d’activité, dans la mise en œuvre d’un système de management de l’énergie qui leur permettra de faire un meilleur usage de l’énergie”. En somme, il s’agit d’un “guide” pour aider les entreprises - entre autres - à réaliser des économies, à réduire leurs consommations d’électricité et de gaz naturel et à faire face au réchauffement climatique. Cette norme ISO 50 001 fixe ainsi certaines exigences pour une amélioration continue du management environnemental. Elle fait partie des 18 600 normes dictées par l’organisation internationale de normalisation, composée de 160 membres issus de 44 instituts nationaux de normalisation de pays industrialisés, en développement et en transition, de toutes les régions du monde. Comme les autres normes, ISO 50 001 représente donc un consensus mondial sur l’état des connaissances dans le domaine concerné - ici, le management de l’énergie. Son élaboration a bénéficié de la participation d’organisations de développement comme l’ONUDI (Organisation des Nations unies pour le Développement industriel) et le Conseil mondial de l’énergie (CME).

Comment fonctionne un SMé ISO 50 001 ?

La norme ISO 50 001 se base sur une méthodologie précise, appelée PDCA :
  • P pour Plan (planifier). Procéder à la revue énergétique et définir la consommation de référence, les objectifs, les cibles ou encore les plans d’actions nécessaires pour atteindre des résultats synonymes d’amélioration de la performance énergétique.
  • D pour Do (faire). Il s’agit là de l’application du plan d’actions du système de management de l’énergie.
  • C pour Check (vérifier). S’assurer que le plan d’actions du SMé présente les résultats espérés.
  • A pour Act (agir). Agir, ou plutôt réagir, puisque le SMé doit être continuellement amélioré !

Un SMé pour des économies

Pourquoi choisir d’appliquer un SMé ISO 50 001 ? Tout simplement parce que la performance énergétique constitue aujourd’hui, pour les entreprises, un véritable enjeu stratégique. Avec un système de management de l’énergie, elles pourront :
  • renforcer leur compétitivité par la baisse de leurs coûts de production ;
  • mieux maîtriser les contrats passés avec les prestataires de services énergétiques ;
  • investir dans des éléments innovants ;
  • améliorer en continu les performances énergétiques…
Des avantages non négligeables, que l’on pourrait résumer en une information : selon un rapport de l’AIE (Agence internationale de l’énergie), la mise en œuvre de pratiques de management de l’énergie permettrait d’économiser entre 5 et 22 % sur les factures énergétiques !

Avant tout, un diagnostic énergétique

Vous souhaitez mettre en place un SMé respectant la norme ISO 50 001 dans votre entreprise ? La première chose à faire, c’est de réaliser un diagnostic énergétique. Cette démarche constituera un véritable socle sur lequel se construira votre système de management de l’énergie. À l’issue de ce diagnostic, vous obtiendrez un ensemble de recommandations utiles pour planifier les actions de votre SMé et améliorer la performance énergétique. C’est cette concrétisation, de manière structurée et pérenne, du plan d’actions et sa mise à jour régulière, qui rendra concret votre SMé ISO 50 001 ! Notez, enfin, que la mise en place d’un SMé respectant la norme ISO 50 001 vous dispensera de réaliser un audit énergétique avant décembre 2015. La seule condition : le SMé doit toujours être en application au 5 décembre !

Une certification possible mais pas obligatoire

Comme pour les autres certifications bien connues - ISO 9 001 (management de la qualité), ISO 14 001 (management environnemental), ISO 22 000 (sécurité des denrées alimentaires) ou encore ISO/CEI 27 001 (sécurité de l’information) - la certification ISO 50 001 est possible, mais pas obligatoire ! Une telle décision appartient donc entièrement à l’entreprise qui met en place le SMé ISO 50 001. De nombreuses agences de certification, reconnues par l’Organisation internationale de normalisation, existent. Elles permettent de vérifier que tous les points de la norme ISO 50 001 ont été respectés et que l’amélioration du SMé est continue. Une telle démarche permet de s’assurer de sa pertinence et, également… de communiquer sur le sujet ! Vous êtes intéressé par la mise en place d’un SMé ISO 50001 dans votre entreprise ? Quels sont les objectifs qui vous guident dans cette démarche ? Prenez la parole dans les commentaires !
Enquete_Professionnels_et_gaz_naturel

Participez à l'enquête : les professionnels et le gaz naturel

Prenez 5 minutes pour répondre à nos quelques questions !

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie