8 octobre 2015

Consommation annuelle de référence et consommation annuelle prévisionnelle : quelle différence ?

Consommation annuelle de référence et consommation annuelle prévisionnelle : quelle différence ? - gazmagazine
Vous avez peut être remarqué que sur vos offres commerciales, se côtoient les notions de CAR (consommation annuelle de référence) et de consommation annuelle prévisionnelle. Pourtant étroitement liées, elles s’utilisent pour des calculs différents : la première concerne les tarifs d’acheminement, alors que la seconde sert à l’élaboration d’un budget prévisionnel pour une offre. Présentation de deux valeurs incontournables.

La CAR, pour les frais d’acheminement

Une précision s’impose d’abord : la CAR ne constitue en rien un indice sur la consommation réelle de gaz naturel. Notion réglementaire provenant du gestionnaire de réseau de distribution, la CAR est utilisée pour calculer les frais d’acheminement. Cette donnée est à regarder avec attention lors d’un appel d’offres car certains fournisseurs n’utilisent pas toujours la plus récente. La CAR est calculée par le gestionnaire de réseau qui prend pour base la consommation réelle d’un point de comptage et d’estimation (PCE) sur l’année gazière précédente (soit du 1er novembre au 31 octobre inclus) - à laquelle on applique un coefficient d’ajustement climatique déterminé par le gestionnaire : le TCC (terme de correction climatique). Ce TCC, qui est fonction de la région dans laquelle se trouve le consommateur, est publié au plus tard le 1er décembre de l’année n-1. Il permet de convertir des quantités acheminées brutes, autrement dit les consommations réellement observées, en quantités acheminées indépendantes des aléas climatiques. La CAR est applicable pour une période entre le 1er avril et le 31 mars de l’année suivante. Un exemple pour mieux comprendre : au 15 septembre 2015, la consommation annuelle de référence d’un consommateur (valable depuis le 1er avril 2015 et jusqu’au 31 mars 2016), a été calculée sur la base de ses consommations réelles du 1er novembre 2013 au 31 octobre 2014, ajustées selon l’incidence du climat local appliqué à ces dernières.

La consommation annuelle prévisionnelle, plus proche de la consommation réelle

Basée sur les historiques de consommation, la consommation annuelle prévisionnelle est la valeur la plus proche de ce que consomme réellement un site. Exprimée en MWh, cette quantité est indiquée dans les documents contractuels. Elle se calcule en utilisant la moyenne des consommations réelles sur les 3 dernières années gazières d’un point donné. À quoi sert-elle ? Tout simplement à définir un budget prévisionnel. Elle correspond à la quantité “contractuelle” - à ne pas confondre avec l’engagement de consommation -  de gaz que le client prévoit de consommer chaque année. Dans le cas où le consommateur a une bonne visibilité sur sa consommation future ou anticipe une variation significative (par exemple après avoir réalisé des travaux d’économies d’énergies ou modifié son processus de production), il lui est tout à fait possible de fournir lui-même sa consommation prévisionnelle pour l’élaboration d’une offre commerciale au plus proche de la réalité. Vous avez peut être remarqué que sur vos offres commerciales, se côtoient les notions de CAR et consommation annuelle prévisionnelle sont, on le voit, deux notions liées. Reste que la CAR est capitale dans la facturation du gaz naturel, puisqu’elle est utilisée pour le calcul des frais d’acheminement. La preuve se trouve… sur vos factures.

Source de l'image à la Une : designerspics.com (Jeshu John/Paper boats)

Enquete_Professionnels_et_gaz_naturel

Participez à l'enquête : les professionnels et le gaz naturel

Prenez 5 minutes pour répondre à nos quelques questions !

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie