28 septembre 2015

Gaz naturel : les maintenances de réseau

maintenances-de-reseau
Peut-être l’avez-vous déjà remarqué : entre avril et octobre, les gestionnaires de réseau de transport réalisent des opérations de maintenance sur leur réseau. Comment ? Pourquoi ? Le maGAZine vous explique tout !

Les maintenances de réseau : un cadre réglementaire dense

Le réseau de transport fait circuler en son sein du gaz naturel, un produit explosif, à haute pression (jusqu’à plus de 80 bars). Ce sont donc des ouvrages potentiellement dangereux et pour lesquels les normes de sécurité sont draconiennes. Les gestionnaires de réseau de transport ont obligation de vérifier périodiquement le bon état des canalisations. Ces normes de sécurité sont reprises dans le Code de l’Environnement et par l’arrêté ministériel du 4 août 2006 modifié.

Une surveillance régulière des canalisations

Le réseau de gaz naturel est surveillé de multiples manières : par voie aérienne, par mesure électrique au sol mais aussi par le passage d’un piston instrumenté directement dans les canalisations. Cette dernière opération nécessite la pose d’un "by-pass", une canalisation temporaire se substituant à la canalisation principale pendant le passage du piston. D’autres éléments du réseau, comme les compresseurs permettant de maintenir une pression suffisante dans les canalisations, sont également sujets à des opérations de maintenance périodiques afin de s’assurer de leur bon fonctionnement. Cependant, ces opérations de maintenance nécessitent de réduire les quantités de gaz transportables dans le réseau. Il s’ensuit des réductions des capacités mises à dispositions des fournisseurs pendant certaines périodes.

Pourquoi privilégier la période estivale ?

Nous l’avons évoqué, l’été - entre avril et octobre dans le secteur du gaz naturel -, la demande en gaz est plus faible. L’impact des opérations de maintenance est alors réduit et cela crée moins de tensions sur les réseaux ! Par ailleurs, cela évite les problèmes pour alimenter les clients lors des pointes de consommation hivernale.

Quels impacts sur le marché du gaz naturel ?

Les périodes de maintenance donnent lieu à des notifications en amont des gestionnaires de réseau de transport aux fournisseurs de gaz naturel. En effet, les opérations de maintenance entraînant une réduction des capacités d’acheminement contractées par les fournisseurs sur le réseau de transport, il est nécessaire que ces derniers en soient informés suffisamment tôt. Concrètement, les gestionnaires de réseau communiquent en fin d’année aux fournisseurs les programmes de maintenance prévisionnels pour la période estivale à venir. Ces programmes sont souvent révisés au fur et à mesure que les échéances approchent, afin d’affiner les analyses. Les fournisseurs ont donc généralement la possibilité de prendre les dispositions nécessaires en amont des périodes de maintenance. Néanmoins, certains travaux peuvent être sujets à des aléas modifiant largement certaines caractéristiques du programme initialement communiqué : extension de la période d’interruption des capacités, capacités interrompues plus largement… Dans ce cas, les maintenances de réseau peuvent avoir un réel impact sur le marché du gaz naturel, notamment à court terme. En effet, les fournisseurs n’ayant pas anticipé cet imprévu vont généralement acheter sur le marché le gaz pour compenser les quantités qu’ils ne pourront pas acheminer eux-mêmes. La hausse de la demande sur le marché a pour impact une hausse du prix. Les maintenances de réseau doivent assurer la fiabilité du réseau pour, in fine, garantir la sécurité d’approvisionnement de gaz en France. Mais il existe d’autres leviers pour assurer l’équilibre du réseau… Découvrez-les en images !

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie