9 juillet 2015

Le gaz, un atout pour la transition énergétique ?

Le gaz, un atout pour la transition énergétique ?
En France, le gaz naturel pèse presque autant que l’électricité dans la consommation finale d’énergie (21 % contre 24 %). Néanmoins, cette ressource n’est que très peu présente dans les solutions envisagées pour la transition énergétique, dont le projet de loi sera examiné en seconde lecture par le Sénat à partir du 9 juillet. Pourtant, le gaz dispose d’atouts majeurs pouvant porter la transition énergétique.

Les avantages du gaz

Bien que le gaz naturel soit une énergie fossile génératrice de gaz à effet de serre, il dispose toutefois d’atouts majeurs en comparaison avec d’autres ressources fossiles, comme le pétrole ou le charbon : Enfin, et surtout, le gaz naturel est une énergie nettement moins émettrice de gaz à effet de serre que ses homologues fossiles. À titre de comparaison, la combustion du gaz naturel est quasiment deux fois moins émettrice de CO2 que celle du charbon et ses émissions sont inférieures de 20 % à celles du pétrole.

Le gaz, compagnon de la transition énergétique ?

La sobriété des émissions de carbone liées à l’utilisation du gaz naturel en font une énergie essentielle à une transition vers un nouveau modèle énergétique. Par exemple, la production d’électricité renouvelable a le fâcheux inconvénient d’être intermittente (c'est-à-dire de ne pas nécessairement produire pendant les périodes de forte consommation). La production d’électricité à partir du gaz permet, du fait de sa réactivité, de compenser l’intermittence du renouvelable. Dans le secteur des transports, et en particulier le transport de marchandises ou de personnes, le gaz naturel, gazeux ou liquéfié, offre des solutions que les technologies électriques ont toutes les peines à proposer : autonomie entre deux pleins, transport de charges lourdes... De plus, la combustion du gaz naturel élimine quasi-intégralement les émissions de particules fines et diminuent de 90 % les émissions de NOx, ces oxydes d’azotes émis par les moteurs de nos véhicules traditionnels et dont l’impact environnemental est important. Le tout s’articule dans un contexte de développement grandissant des filières biométhane, un gaz naturel renouvelable issu de nos déchets organiques. Incontestablement, le gaz pourrait donc être le compagnon idéal de la transition énergétique. Reste aux pouvoirs publics d’en décider.

Source de l'image à la Une : Flickr (Steven Depolo)

Enquete_Professionnels_et_gaz_naturel

Participez à l'enquête : les professionnels et le gaz naturel

Prenez 5 minutes pour répondre à nos quelques questions !

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie