25 juin 2015

[interview] Retour sur Energy Time Paris – Elodie Herviault

[interview] Retour sur Energy Time Paris – Elodie Herviault
Energy Time Paris, l’événement qui réunit les professionnels de l’énergie s’est tenu pour la deuxième année consécutive le 16 juin dernier. Élodie Herviault, chef de projet chez Premium Contact, la société organisatrice, en dresse le bilan pour le maGAZine.

Pouvez-vous nous présenter Energy Time Paris ?

Energy Time Paris est l’événement annuel de la performance énergétique dans l’entreprise. Il prend la forme d’un forum d’une journée, créé en 2014, proposant une trentaine d’interventions sous forme de conférences, d’ateliers techniques, de tables rondes ou de retours d’expérience d’utilisateurs finaux. Plus spécifiquement encore, il s’agit de l’événement dédié aux Energy managers, aux acheteurs, aux directeurs administratifs et financiers (DAF) ainsi qu’à tous ceux qui ont à traiter ces questions de performance énergétique, telles que les directions immobilières ou les directions environnementales. Parallèlement au forum, se tient une exposition qui a rassemblé cette année 45 exposants : fournisseurs, prestataires et éditeurs de solutions de performance énergétique. Plus de 400 personnes, tous des utilisateurs finaux, ont été accueillies lors de cette journée.

Quels ont été les grands thèmes de l’édition 2015 ?

Nous avions un fil rouge autour de la culture de l’énergie. Plus précisément : comment déployer avec succès une culture d’énergie au sein de son entreprise ? Il s’agissait d’ailleurs du thème de notre première table ronde : que signifie la culture de l’énergie ? Quelles sont les fonctions de l’entreprise qui interviennent sur le projet de performance énergétique ? Quel rôle joue chacun ? Comment la communication se fait en interne ? Sur l’ensemble de la journée, nous avons mis en place quatre parcours d’ateliers techniques : le premier sur le procurement achat, le deuxième sur le management énergétique et environnemental, le troisième sur l’efficacité énergétique des installations et des bâtiments et le dernier sur l’efficacité énergétique des process.

Le thème de la culture de l’énergie était-il aussi lié à l’enquête métier que vous avez réalisée ?

Oui, c’est une constante à chaque édition. L’an passé, nous avions centré cette étude sur l’évolution du profil de l’Energy manager. Cette année, en collaboration avec l’Association technique énergie environnement (ATEE), il s’agissait d’évaluer la dimension humaine du management de l’énergie dans l’entreprise. Les résultats, qui ont été dévoilés le 16 juin, seront en ligne sur notre site la semaine du 29 juin.

Par rapport à la première édition, avez-vous observé de nouvelles préoccupations chez les visiteurs ?

Oui, notamment sur le conseil en achat et l’amélioration de la gestion de la facturation. La fonction de l’Energy manager a beaucoup évolué. D’opérationnel, il est devenu de plus en plus décisionnaire sur l’aspect financier. Il se charge de comprendre comment mieux acheter et comment mieux gérer la partie énergétique de son entreprise, missions qui ne sont plus dévolues uniquement au DAF.

Les entreprises ont-elles toutes conscience de l’importance de l’énergie pour leur compétitivitév?

Oui, de plus en plus, avec des besoins qui s’affinent. Quand notre société - Premium Contact - a commencé à travailler sur les marchés de l’énergie en 2012, les préoccupations des acheteurs étaient liées à l’équipement, au remplacement de lignes de production ou à l’éclairage, des achats qui permettent d’avoir un retour sur investissement rapide. 2013 a vu naître des besoins sur le conseil en management et en audit énergétique. L’an passé, les sujets portaient plutôt sur la fourniture, les énergies nouvelles et la revalorisation énergétique. Cette année, c’est l’aspect « comment mieux acheter » qui focalise l’attention.

Quel bilan faites-vous de cette édition et quelles sont vos perspectives pour l’an prochain ?

Le bilan est très positif, tant du point de vue quantitatif que qualitatif. Nous avons élargi l’événement avec plus d’exposants, plus d’interventions et plus de visiteurs. La partie exposition et la partie conférence et ateliers ont une vraie valeur ajoutée que nous a confirmé notre enquête de satisfaction. Côté visiteurs d’ailleurs, on a remarqué la venue d’un grand nombre de fonctions très décisionnaires et multisites. La prochaine date pour juin 2016 est confirmée, au même endroit. Nous souhaitons développer un peu plus la partie exposition, en portant le nombre d’exposants à 60, sans toutefois en faire un salon car nous souhaitons garder la même visibilité pour tous et attirer plus de fournisseurs d’énergie. Au-delà de l’événement en lui-même, nous animons toute l’année une communauté énergie que l’on retrouve sur notre site. Nous y relayons les informations des membres et les diffusons dans une newsletter mensuelle.
Enquete_Professionnels_et_gaz_naturel

Participez à l'enquête : les professionnels et le gaz naturel

Prenez 5 minutes pour répondre à nos quelques questions !

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie