15 avril 2015

Marché du gaz : l’analyse technique de mars 2015

Marché du gaz : l'analyse du mois
Comme chaque deuxième semaine du mois, le MaGAZine vous propose son analyse technique du marché du mois précédent. Inscrivez-vous à notre newsletter pour être certain de n'en louper aucune !

Le marché du gaz en mars 2015

Après un début de mois marqué par la baisse, les prix du gaz sont repartis à la hausse la deuxième semaine de mars. Cette tendance haussière est le résultat de prévisions météorologiques annonçant des températures en-dessous des normales de saison, entraînant ainsi une hausse de la consommation, et par conséquent des prix. D’autres facteurs ont été source de tensions pour l'offre de gaz en Europe : des maintenances sur les infrastructures norvégiennes, des débats autour de l'exploitation du champ de Groningue aux Pays-Bas ou encore l'annonce d'une baisse de la production hollandaise. La baisse des prix a repris les semaines suivantes, influencée par des températures très volatiles qui ont impacté la consommation de gaz naturel à la baisse. À noter aussi que des livraisons de gaz naturel liquéfié dans le Sud de la France sont venues soutenir cette tendance baissière au niveau du PEG Sud. En effet, ces livraisons ont entraîné une forte augmentation de l'offre et donc une baisse des prix. Même constat pour le Nord du pays avec des flux plus importants en provenance de Norvège, de Belgique et d'Allemagne. Enfin, mars s’est clôturé sur une note particulière avec un différentiel Nord-Sud qui est passé sous la barre du zéro. En effet, des perturbations de livraisons norvégiennes, associées à des restrictions de capacités sur l’axe Nord/Sud et des températures orientées à la baisse ont impacté les prix au niveau du PEG Nord à la hausse, alors que les prix au Sud ont diminué suite à des livraisons de gaz naturel liquéfié et des températures plus favorables.

Certains drivers du prix du gaz

Le prix du pétrole

Début mars a été marqué par une forte augmentation du dollar américain, un niveau de stockage US élevé et l'avancée des négociations avec l'Iran qui pourrait augmenter les volumes de brut échangés ; des facteurs ayant pesé sur le prix du baril de Brent qui perd près de 6 % sur les premiers jours du mois. Inversement de tendance en milieu de mois. Tout d’abord il a été soutenu par un affaiblissement du dollar et le statu quo au sujet du nucléaire iranien (pouvant avoir un impact sur leurs quotas de production de pétrole). Ce sont ensuite les tensions géopolitiques au Yémen, les élections nigérianes et l'ébauche d'accord sur le programme nucléaire iranien qui sont venus titiller les marchés.

Le taux de change EUR/USD

L’euro a souffert des bons chiffres de l'emploi aux États-Unis au début du mois mars. La conjoncture américaine favorable a rendu le scénario d’une hausse des taux directeurs de la FED de plus en plus probable. À cela s’est ajouté l’effet du programme d’achat massif d’actifs de la BCE qui a eu pour conséquence de fragiliser la monnaie unique... Celle-ci a atteint des plus bas historiques en milieu de mois. À l’inverse, la seconde partie du mois a vu le dollar se déprécier. Le billet vert a commencé à céder du terrain suite au discours du mercredi 18 mars de Janet Yellen, Présidente de la FED, qui laissait présager une augmentation des taux très prochainement. Ce phénomène a de plus été accentué par un renforcement de la monnaie européenne en prévision d’une amélioration de la situation grecque et d’un probable refinancement de sa dette.

Les températures

Temperatures-marsSi les températures avaient été un marché financier, il aurait de loin été l’un des plus volatiles en mars ! Globalement, le mois de mars a été plus frais et humide que les années précédentes avec des températures au-dessous des normales de saison. Elles ont toutefois augmenté tout au long du mois. Les températures sont reparties à la baisse début avril avant de remonter rapidement. Soleil et températures élevées se sont ensuite installés sur quasiment tout le pays. Les nuages devraient faire de nouveau leur apparition dans les prochains jours, accompagnés d’une alternance de pluie et de soleil.

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie